Autres pistes de safari

Le Kenya est à feu et à sang, et y séjourner est vivement déconseillé.

Plus au sud, le très beau Botswana permet d’admirer avec ses enfants, sans risques de maladie ou de conflit, la faune locale.

Certains profitent de la redistribution des cartes du safari, pour faire preuve d’originalité.

Dans ce registre, deux pays s’affichent.

Le Cameroun d’abord, avec, au Nord, la grande réserve de Wasa (hébergement authentique), et des visiteurs jamais trop nombreux. Environ 2 000 € la semaine.

Ou bien tripler la mise pour viser les parcs de la Zambie.

Dix jours sont alors nécessaires à cause des escales obligées pour gagner Lusaka puis les réserves, avant de filmer éléphants, girafes, rhinocéros, gnous, lions… et des milliers d’oiseaux. Le pays est réputé pour ses safaris pédestres.

Voilà qui donnera le temps d’espérer que le Kenya, inventeur du safari (le mot vient du swahili et signifie voyage), retrouve la sérénité qui sied si bien aux grands espaces africains.

texte intégral de Jean-Pierre Chanial


Texte intégral de Camille Destraz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *