Se faire tirer le nez

En Afrique du Sud, dans le Parc National Kruger, un troupeau d’éléphants arrive près d’un petit plan d’eau près d’un petit plan d’eau pour s’abreuver.

Un éléphanteau aperçoit une petite flaque et tout naturellement s’y dirige sans imaginer qu’ un crocodile se cachant sous la vase va surgir et lui attraper la trompe.

La tension est immédiatement palpable dans le troupeau. Les éléphants frappent par terre de toute leur force et agitent leur trompe.
Effrayé, le crocodile lâche sa proie.
La mésaventure de l’éléphanteau finie bien et il se retrouve aussitôt escorté par les éléphants pour traverser ce plan d’eau.

Il est exceptionnel qu’un crocodile attaque un éléphant, car ce saurien, qui est très intelligent, ne s’attaque normalement pas à une proie plus grosse que lui.
hormis l’homme, l’éléphant n’a pas de prédateur naturel.
attaque d'un crocodile sur éléphanteau © 2010 Johan Opperman
Une version bien moins poétique
du très joli conte de Rudyard Kipling
dans lequel on apprend pourquoi les éléphants ont des trompes.
l'enfant d'elephant - Rudyard KiplingJadis, l’éléphant n’avait pas de trompe, rien qu’un tout petit nez noiraud, courtaud, gros comme une botte.
À cette même époque vivait un éléphant tout neuf, un enfant d’éléphant, très curieux.
Il posait un tas de questions mais ne recevait que des coups en guise de réponse.
Alors, quand il voulut savoir ce que le crocodile mangeait pour son dîner, il décida de le découvrir par lui-même…

Cet éléphanteau souhaitait il lui aussi se faire tirer le nez ?

Erection perturbante !

L’homme n’est jamais content…
Lors d’un voyage de noce, en Afrique,
un touriste a vu un éléphant, tout pour être heureux me direz vous…
La chance !

Et bien non la vue de ce splendide mâle a « ruiné son voyage » parait il.
Pourquoi donc ?

Tout simplement car l’éléphant était en érection et le pauvre homme ne se sentait plus à la « hauteur » …
Que la vie est compliquée pour certains 🙂

Alors avant de vous jeter sur l’image ci dessous
réfléchissez bien aux conséquences qu’elle peut avoir sur votre sexualité…

erection
De nombreux voyageurs, les anglais notamment, rentrent furieux et envoient la liste de leurs récriminations à leur tour opérateur.
Le Telegraph a réuni les vingt plus idiotes, originales, ridicules. voir sur le site 7s7 insolite

Milieu naturel ou zoo !

Les éléphants vivent beaucoup plus vieux dans la nature que dans les zoos…
Voilà une étude qui va relancer le débat sur le maintien en captivité des éléphants alors que les militants de la cause animale mènent régulièrement des campagnes contre l’accueil des pachydermes dans les zoos (manque d’espace et non respect de la notion de vie de groupe de ces animaux).
Or la vie en groupe est très importante pour ces animaux.
Leur santé est fragilisée par la captivité.
Les éléphants d’Asie plus menacés que ceux d’Afrique souffrent particulièrement de la captivité (espérance de vie moyenne dans les zoos européens s’élève à 18,9 ans, contre 41,7 années pour ceux travaillant dans les forêts de Birmanie).
Et il a été prouvé que même les éléphants d’Asie nés en captivité dans les zoos ont une espérance de vie plus courte que ceux amenés dans les zoos depuis leur milieu naturel.
L’éléphant africain, lui, par chance se porte mieux car c’est toujours une espèce protégée, même si toujours i considéré comme espèce «quasi menacée», mais qui a bénéficié des mesures d’interdiction puis de restriction du commerce de l’ivoire, ainsi que du développement des grands parcs nationaux.
Néanmoins, ces dernières années, l’espérance de vie des éléphants en captivité a augmenté ce qui témoigne heureusement d’une amélioration de leurs conditions de vie.

Et comme le dit si bien Hallkalah dans son actualité l’artificiel est irrespirable

Ivoire

Une vente internationale d’ivoire provenant d’éléphants a été approuvée par la Convention sur le Commerce international des espèces de faune et de flore menacées d’extinction (CITES), soutenue par les Nations-Unies.
Plus de 100 tonnes de stocks d’ivoire (défenses de plus de 10.000 éléphants), seront mises aux enchères ; première vente depuis environ 10 ans.
“Même si l’ivoire n’a pas été obtenu par des activités illicites de braconnage, ces ventes légales ne font qu’encourager les braconniers à blanchir leurs stocks d’ivoire illégal »
Je pense que le seul moyen d’y remédier est de continuer à refuser tout achat d’articles en ivoire car il est certain, l’argent appelant l’argent, que les éléphants déjà menacés le seront encore plus si le marché est inondé par plus de 100 tonnes d’ivoire…
Pourtant, lors de la 14e conférence de la CITES, une suspension d’au moins neuf ans du commerce international de l’ivoire d’éléphant avait été approuvée mais cette interdiction du commerce ne devrait prendre effet qu’une fois que les ventes des stocks d’ivoire seront terminées.

Koumbri, présence d’un éléphant

Depuis début août, un éléphant rôde aux abords des villages environnants de la commune de Koumbri,
Ce pachyderme n’a pas signé de ses empreintes un dégât et il reste pour le moment une attraction pour les populations.
Zone sahélienne s’il en est une, la végétation et le climat dans la région du Nord ne favorisent pas la vie de certains animaux.
La présence d’un éléphant dans une zone aussi désertique que celle de la commune rurale de Koumbri suscite curiosité et inquiétudes.

A Desa, village de Koumbri (Burkina Faso / Afrique) où l’animal est perçu, de nombreuses personnes vivent dans la crainte.
Les champs et les arbres sont généralement prisés par les éléphants.
Heureusement, l’éléphant signalé dans les parages s’est montré jusque-là docile ; jusqu’à présent, personne n’a eu son champ dévasté…

Paisiblement , le pachyderme était arrêté à l’ombre d’un karité, la trompe aspirant puis déversant sur son épais corps, du sable fin.
Autour de lui, une kyrielle de gamins se faufilaient entre les buissons à la recherche d’une position idéale pour mieux scruter la bête, et surtout, craignant un éventuel courroux de celle-ci.

« Un éléphant devient agressif dès lors qu’il est menacé. Si jusque-là, celui aperçu à Koumbri s’est montré doux, c’est qu’il se sent en paix.

Pourquoi est-il à Koumbri, loin de son cadre de vie naturel ?
« Les éléphants n’acceptent pas de vieux mâles au sein d’un groupe » il est probable que cet animal soit venu du Mali, au sein d’un troupeau en partance pour le Niger.

article intégral

2 éléphants et 2 enfants tués dans le parc des Virunga

Les deux éléphants portent à cinq le nombre total d’éléphants tués par les FDLR au cours de cette semaine dans la partie du parc entre Kiwanja et Kanyabayonga, dans le territoire de Rutshuru.
(11 éléphants ont été tués dans cette région centrale du Parc depuis début août)

Deux enfants ont été tués par des gardes du Parc national des Virunga, près de Béni, dans l’est de la République démocratique du Congo
Un enfant de 14 ans a été tué lundi par un garde qui l’avait pris pour un braconnier
L’enfant a été tué dans le nord-est du Parc, près de Ruhenzori, à 50 km de Béni. “ Selon sa famille, l’enfant n’était pas un braconnier. Il gardait simplement le champ de riz con­tre les oiseaux en bordure du parc ”
La famille a tenté sans succès de récupérer la dépouille mortelle de l’enfant auprès des gardes, et, le lendemain, une centaine de villageois ont organisé une manifestestation de protestation.
« Les gardes ont alors tiré sur la foule, un garçon de huit ans a été tué par balle »,

La mort des deux enfants intervient au moment où les actions des gardes s’intensifient contre le braconnage de la faune des Virunga et la « carbonisation » (abattage du bois pour en faire du charbon) par les bandes armées qui occupent le Parc.

article intégral
article intégral

la chasse aux éléphants est réouverte en Afrique

Afrique du Sud : la chasse aux éléphants est réouverte

L’Afrique du Sud a mis fin vendredi dernier à un moratoire, en vigueur depuis 1994, sur la protection des éléphants en autorisant leur abattage. Le fort accroissement de leur population, qui est passée de 8 000 à 20 000 têtes, ces dix dernières années a fait d’eux une menace pour les êtres humains dont ils partagent l’habitat.

article intégral

I used to dream
I used to glance beyond the stars
Now I don’t know where we are
Although I know we’ve drifted far

Michael Jackson – Earth song

free music

 

Les éléphants en danger dans le parc kenyan d’Amboseli

Les défenseurs de la protection de l’environnement du Kenya ont mis en garde contre la chute remarquable du nombre d’animaux sauvages dans le parc kenyan d’Amboseli, après qu’au moins 14 éléphants y eurent été tués à la lance entre janvier et février.

Selon les défenseurs des animaux, les causes des massacres des éléphants sont complexes, et peuvent être le produit de la vengeance, des protestations politiques, la légitime défense et la protection des cultures, la délinquance ainsi que le braconnage.

Le Kenya était l’un des pays le plus montré du doigt en termes de mauvaise réputation pour la protection de sa faune et flore dans les années 80 alors que des braconniers ont tué des dizaines de milliers d’éléphants pour leurs ivoires. Depuis lors, le service de protection des animaux sauvages du Kenya a enregistré de grands progrès dans la lutte contre le braconnage et le pays préconise toujours le maintien de l’interdiction du commerce d’ivoire.

Article intégral

Cinquième éléphant abattu dans le parc national des Virunga

Un éléphant a été abattu la nuit du 15 au 16 mars dernier, par des hommes en arme inconnus, près de Mabenga en station de Kabaraza, environ 80 kilomètres au Nord de Goma, dans le parc national des Virunga. Un seul quartier de ce gros mammifère a été retrouvé par les patrouilleurs de l’ICCN sur le lieu de l’abattage. Les restes, y compris les défenses, étaient emportés par les braconniers.
Pour ce gestionnaire du parc, cet éléphant est le 5ème à être abattu dans ce secteur depuis le mois de décembre dernier.

article integral