Asie : Festival 2008 de l’éléphant

La deuxième édition du Festival de l’Éléphant propose de retrouver l’animal dans son cadre de vie naturel, au Laos les 15, 16 et 17 février. C’est la vitrine d’une action au long cours menée par une association française en partenariat avec le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. S.O.S. le pachyderme déprime !

elephantasia2008.jpg

L’édition 2008 reste fidèle à la province de Sayabouri mais elle change de district en optant cette année pour Paklay.

C’est là qu’ElefantAsia organise l’événement pour la deuxième année consécutive. 15.000 personnes s’étaient déplacées en 2007, selon l’association. Pour les citadins las de voir le pachyderme mendier dans les rues de Bangkok, c’est l’opportunité de le découvrir dans son environnement naturel -tout en disposant d’informations de qualité. L’ambiance sera aussi festive : concours et courses d’éléphants, démonstrations des cornacs et cérémonie traditionnelle .

En Asie, où la magie des rituels fascine, il fallait bien une grande messe annuelle pour rendre sa dignité à un animal jadis sacré.

Au final, ElefantAsia veut développer « une cohabitation durable entre l’homme et l’éléphant d’Asie« .

ARTICLE INTEGRAL

elephantasia.jpg

Autres pistes de safari

Le Kenya est à feu et à sang, et y séjourner est vivement déconseillé.

Plus au sud, le très beau Botswana permet d’admirer avec ses enfants, sans risques de maladie ou de conflit, la faune locale.

Certains profitent de la redistribution des cartes du safari, pour faire preuve d’originalité.

Dans ce registre, deux pays s’affichent.

Le Cameroun d’abord, avec, au Nord, la grande réserve de Wasa (hébergement authentique), et des visiteurs jamais trop nombreux. Environ 2 000 € la semaine.

Ou bien tripler la mise pour viser les parcs de la Zambie.

Dix jours sont alors nécessaires à cause des escales obligées pour gagner Lusaka puis les réserves, avant de filmer éléphants, girafes, rhinocéros, gnous, lions… et des milliers d’oiseaux. Le pays est réputé pour ses safaris pédestres.

Voilà qui donnera le temps d’espérer que le Kenya, inventeur du safari (le mot vient du swahili et signifie voyage), retrouve la sérénité qui sied si bien aux grands espaces africains.

Continuer la lecture de « Autres pistes de safari »