Les éléphants en danger dans le parc kenyan d’Amboseli

Les défenseurs de la protection de l’environnement du Kenya ont mis en garde contre la chute remarquable du nombre d’animaux sauvages dans le parc kenyan d’Amboseli, après qu’au moins 14 éléphants y eurent été tués à la lance entre janvier et février.

Selon les défenseurs des animaux, les causes des massacres des éléphants sont complexes, et peuvent être le produit de la vengeance, des protestations politiques, la légitime défense et la protection des cultures, la délinquance ainsi que le braconnage.

Le Kenya était l’un des pays le plus montré du doigt en termes de mauvaise réputation pour la protection de sa faune et flore dans les années 80 alors que des braconniers ont tué des dizaines de milliers d’éléphants pour leurs ivoires. Depuis lors, le service de protection des animaux sauvages du Kenya a enregistré de grands progrès dans la lutte contre le braconnage et le pays préconise toujours le maintien de l’interdiction du commerce d’ivoire.

Article intégral

Une pensée sur “Les éléphants en danger dans le parc kenyan d’Amboseli”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *