Se faire tirer le nez

En Afrique du Sud, dans le Parc National Kruger, un troupeau d’éléphants arrive près d’un petit plan d’eau près d’un petit plan d’eau pour s’abreuver.

Un éléphanteau aperçoit une petite flaque et tout naturellement s’y dirige sans imaginer qu’ un crocodile se cachant sous la vase va surgir et lui attraper la trompe.

La tension est immédiatement palpable dans le troupeau. Les éléphants frappent par terre de toute leur force et agitent leur trompe.
Effrayé, le crocodile lâche sa proie.
La mésaventure de l’éléphanteau finie bien et il se retrouve aussitôt escorté par les éléphants pour traverser ce plan d’eau.

Il est exceptionnel qu’un crocodile attaque un éléphant, car ce saurien, qui est très intelligent, ne s’attaque normalement pas à une proie plus grosse que lui.
hormis l’homme, l’éléphant n’a pas de prédateur naturel.
attaque d'un crocodile sur éléphanteau © 2010 Johan Opperman
Une version bien moins poétique
du très joli conte de Rudyard Kipling
dans lequel on apprend pourquoi les éléphants ont des trompes.
l'enfant d'elephant - Rudyard KiplingJadis, l’éléphant n’avait pas de trompe, rien qu’un tout petit nez noiraud, courtaud, gros comme une botte.
À cette même époque vivait un éléphant tout neuf, un enfant d’éléphant, très curieux.
Il posait un tas de questions mais ne recevait que des coups en guise de réponse.
Alors, quand il voulut savoir ce que le crocodile mangeait pour son dîner, il décida de le découvrir par lui-même…

Cet éléphanteau souhaitait il lui aussi se faire tirer le nez ?

7 réponses sur “Se faire tirer le nez”

  1. bonjour , rhooo pauvre bébé, il a eu du mal? quel drôle se situation, le croco devais avoir grand faim ! salle bête ! je continue mon chemin, pas de réponse ici, rien que chez moi ou par mail, mes yeux ne me permettent plus de lire les réponses aux coms , et je dois les ménager désolée de t’imposer ça , gros bisous dianou

  2. En mauvaise posture l’elephanteau, mais il me parait deja bien mal en point le pauvre …
    Pour le livre ‘ai deja lu l’histoire à Kenan,
    par contre d’ou ? Certainement un livre chez ma mère, elle fait le stock pour lui raconter des histoires tous les soirs pendant les vacances de Noel …
    bonne journee

  3. Aahh! Les « Histoires comme ça » de Kippling.. Tous les jours, je lisais une histoire ou un bout d’histoire à mes enfants. Kippling fait partie des auteurs qui les ont le plus marqués, que ce soit ce recueil ou même le « Livre de la jungle », lu en feuilleton. Un enfant de chaque côté de moi sur le canapé, le livre sur mes genoux.. je garde de ces moments un souvenir magique, mes petits attentifs, retenant leur souffle lors des passages plein de suspens, avec des larmes ou du rire en fonction de l’émotion contenue dans le texte. J’aime toujours autant ces histoires, superbement écrites, pleine de malice et de poésie.
    Bises

  4. Oups, au début j’ai cru que tu allais nous raconter une histoire drole !!! Mais non !

    Pauvre bête, il l’a échappé belle et heureusement l’histoire finit bien !!
    Bises et bon week !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *