Le chat raku est né

chat raku 1 : émaillage
Le biscuit
étant prêt,
on commence
par l’émaillage,
Charaku,
mon chat raku
aura droit
quant à lui
à un émail blanc craquelé
versé à la louche.
On aura pris soin
de réserver à la cire
les parties
devant
rester
sans
émail…
chat raku 2  - cuisson raku
A plus de
1000°
le four
est
ouvert,

« Charaku »
est là,

attentif
le regard
clair…

chat raku 3 - sortie du four
Pas légère
la bête,
il va falloir
s’y mettre
à deux
pour
le déloger
de son four sans casse.

La chaleur du four
ne facilite pas l’opération.

Le chat « Charaku »
est
sorti du four
à l’aide
d’une
longue pince métallique.
La pièce est
in-
candescente.

On attend un peu de l’entendre chanter
et
on le met
dans un baril de sciure avec des boulettes de papier journal,
le tout s’enflamme, on couvre et… on attend.
chat raku 4 - après un saut dans la sciure et les journaux....on n’est jamais à l’abri de surprises (bonnes ou mauvaises), mais l’aspect aléatoire du raku fait son charme !
« Charaku »
en ressort tout noir
mais sans traumatisme.
Il a passé toutes les étapes
haut la main

On laisse la pièce refroidir
Puis
il convient
de la nettoyer
Et mon chat « Charaku » ne s’en plaint paschat raku 5 - premier bain !

Charaku
accepte
sans problème
les coups d’éponge
de scotch brit

et même
un peu d’Ajax
bon je ne lui en ai pas mis dans les yeux non plus 🙂

Arrivé à la maison,
il a eu droit
à un accueil
des plus chaleureux
Dois je en déduire
qu’il a eu du succès ?

Personnellement,
je suis contente
de ma première pièce en raku…
j’ai nommé « Charaku »

Merci
Suzanne
pour tes conseils avisés

chat raku

17 réponses sur “Le chat raku est né”

  1. Il est magnifique ce chat raku! ton reportage est des plus intéressant, je suis vraiment étonnée de la phase brûlage de sciure et de journal. Impressionnant! et ton chat a un petit air tout étonné de découvrir le monde! j’adore le craquelé des émaux.

  2. J’aime bien ! Tu vas lui donner un nom ?
    L’opération nettoyage est toujours un peu comme les cadeaux de noël : on ne sait pas ce qui se cache sous l’emballage, et on est plein d’espoir.
    à quand des éléphants en raku ? je les verrais bien en raku nu, tes éléphants…
    Bises et bravo pour cet essai tout à fait réussi.

  3. coucou éléphant gris, moi aussi je fais de la poterie mais dans un petit club et je ne fais pas des jolies choses comme toi..tu es super pro, ce chat est absolument magnifique, je l’adore, c’est trop trop beau, bravo!!!!!! gros bisous a toi

  4. j’ai eu la chance d’admirer de belles pièces en raku, des jarres immenses, et des objets plus petits, mais un chat, pas encore…. l’artiste dont j’ai aimé les oeuvres s’appelle François Peyrat. Je viens de chez benissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *