Le chat de l’année 2011

« Le Chat 2011 » a vu le jour !
Sculpture céramique de 38 / 36 cm.

Trois techniques pour un chat…
Après la plaque, base de la sculpture, montage du corps en colombins suivi du modelage de la tête… on assemble, on laisse sécher…
puis Le Maître a géré la première cuisson biscuitchat2011
Ensuite, après choix des effets souhaités (avec les précieux conseils du Maître), on habille sa pièce
avant un deuxième passage au four (cuisson émail toujours à charge de Suzanne)
chat2011_
puis
on peut, si besoin, la patiner pour la sublimer…
Et là, le regard du Maître est capital et, jamais, je n’ai eu à regretter de la suivre à l’aveugle ! Avant même que je n’accepte que quelque chose cloche, Suzanne voit et a la solution… que du bonheur….
chat2011__
Pour finir
le détail qui tue 🙂
la pousse des moustaches….
et oui un chat sans moustaches n’est plus un chat !Le Chat 2011 © Michèle Ruffin
Voilà l’accouchement presqu’en direct du « Chat 2011 »
né au Filon d’Argile avec l’assistance de Suzanne Capdevielle.
Une dernière pièce conçue lors de mon troisième stage dans son atelier ou on a repris le principe du scraffito sur engobe.
Chez Suzanne, on se sent écouté, guidé, encouragé et… le tout donne des créations dont on est ravi.
Encore une superbe expérience !

Coq de Pâques

Cot cot coda…
La poule caquète, le poussin pépie, le coq chante !

Coq - sculpture céramique © 2011 Michèle Ruffin
Une poule
sur
un mur
qui picotait
du pain
dur
Picoti
Picota
lève la queue
et
puis…
s’en va.

Charmante comptine populaire
qui oublie de nous dire

s’en va la poule…
Mais je connais
votre perspicacité et je sais que vous avez deviné que notre poule est venu saluer le nouveau coq dit « Coq de Pâques ».
Sa venue était annoncée, quelques séances de modelage
au Filon d’argile chez la toujours autant géniale Suzanne.
Les fours ont chauffé une première fois
puis après quelques touches de couleur… (car un coq sans crête rouge rouge n’est pas un coq ! ),
une deuxième fois
et c’est ainsi que,
dans les temps, pour Pâques
le coq dit « Coq de Pâques » est né… élargissant ainsi la famille des galliformes pour le plus grand plaisir des gallinophilistes !

Coq - céramique © 2011 Michèle Ruffin

Le Livre d’ « A »

le livre d' "A" © Michèle Ruffin
Le livre…
sans écrire un roman que ferait on sans livres…
Un livre est un ensemble de pages reliées entre elles et contenant des signes destinés à être lus, un document écrit transportable, formant une unité et conçu comme tel…

Victor Hugo disait dans les Misérables : « Les livres sont des amis froids et sûrs. »
le livre d' "A" édition 1977Voilà le thème que j’ai retenu parmi 3 autres proposés lors de mon stage de fin d’année chez
Suzanne Capdevielle et qu’avec ses précieux conseils
j’ai mis en couleur…
jouant avec l’émail,
les oxydes
et tout un tas de produits qui font le secret des conseils de Suzanne
pour arriver
à l’obtention
de « la » teinte souhaitée…

le livre d' "A" pour AIl est des personnes que je ne vois pas sans livres
Il est des personnes pour qui la salamandre a une grande symbolique
La salamandre, baffie ou lebraude est un reptile légendaire qui était réputé vivre dans le feu et s’y baigner, et ne mourir que lorsque celui-ci s’éteignait.
Il y a des personnes qui ont des prénoms commençant par la lettre A
Il y a des personnes qui sont nés en 1977
Alors pour « une de ces personnes » qui j’espère se reconnaîtra
j’ai laissé courir mon imagination
et avec l’aide de mon maître j’ai pu réalisé cette sculpture pour le moins unique… « Le Livre d’ « A »  »
première sculpture de l’année 2011…

le livre d' "A" © 2011 _ Michèle Ruffin

Stage Raku 2010

Charaku_chatbotte corpsUn
deuxième
stage
raku
dans
ma
petite
vie
pour
moi
au filon d’argile.
Et c’est parti pour une nouvelle aventure…

Charaku_chatbotte_tête
Suzanne Capdevielle
n’entend
pas
nous
laisser
chômer
et
attend
de nous
pas moins
de quatre pièces…
dès fois
que
nous
ne rentabilisions
pas
son
stage !

On démarre par la préparation d’une plaque qui trouvera son utilité à un moment ou un autre ce qui lui permet, en bon maître, de faire le tour du groupe et de voir les projets et attentes de chacun.

Charaku_chatbotte__assemblageEn ce qui me concerne,
j’avais envie de retenter un Charaku,
mais pour varier,
je me suis inspirée d’un modèle plus égyptien, plus long, plus mince, pour finalement n’en faire qu’à ma tête et arriver grâce aux conseils de Suzanne à un mariage assez heureux entre mes délires et un chat pouvant encore prétendre s’appeler chat.
Un problème de taille
mon choix de tête disproportionnée
Charaku_chatbotte__fraiseparait il
par rapport à un corps longiligne…
et c’est parti pour des délires jusqu’à trouver une solution de collerette
qui récolte tous les avis favorables et permet à mon chat de sauver sa tête…

Ma deuxième création part de la plaque
et donne naissance à un personnage affublé d’un chat sur l’épaule.
Charaku_chatbotte_donquichote

Pour la troisième,
une version plus « féminine » de mon « veau d’or », car il faut bien l’avouer, il n’y a pas que les chats dans la vie et je ne voudrai pas me fâcher avec mes éléphants…

Tout cela en deux jours, riches, de conseils, partage et bonne humeur.

"veau d'or" 2010
Maintenant, tout cela repose en séchant en attendant le grand jour
où après une première cuisson biscuit
ils pourront prétendre être émaillés et passer la deuxième étape du feu
avant de dévoiler tous leurs secrets…

Femmes enceintes

Mes sculptures de la « femme enceinte » sont enfin terminées.
Après cuisson, elles ont été patinées
et les voilà prêtes à prendre place au salon…
Femmes enceintes © Michèle Ruffin
Voilà ma première expérience de patine que j’ai faite en prolongation de mon stage nu toujours sous les conseils et directives de mon génial professeur.
L’intérêt de la patine est que si on n’est pas satisfait, on recuit le tout
et on peut recommencer
maintenant il est clair que cela atténue moins le travail de détails d’une pièce que si elle est émaillée.

Pour ne pas trahir les secrets d’atelier de mon professeur, je ne vous en dirai pas plus mais sur le forum de céramique.com toutes les réponses aux questions sur la patine par des céramistes bien généreux avec leur savoir.

Pousse d’éléphant

fleurTout
pousse
sur la terre,

même des éléphants…

voilà le résultat
d’un travail exécuté sous le regard averti de mon professeur

avec ses conseils, l’éléphant trouve sa place sur ma boule et s’habille de plantes grimpantes…
dégourdi, émaillage, puis jeu de patines
je me laisse guidée, fais confiance, suis les conseils comme je peux
et…
cela donne cela « Pousse d’éléphant »…
"Pousse d' éléphant" - © Michèle Ruffinsculpture céramique hauteur 32 cm/ largeur 20cm
Que la vie est simple quand on est bien entouré…

Car avoir des idées est une chose, leur donner vie, une autre !

Atelier de nu

Janvier démarre en beauté
avec un stage de terre d’initiation à la sculpture « atelier nu » sur deux jours chez Suzanne Capdevielle.
Tout commence par une étude des proportions humaines et une mise en place des volumes pour ne pas faire perdre de temps au modèle qui arrive l’après midi et/ou en profiter au maximum .
ateliernu - étude proportion - mise en place des volumes
Au départ, au vu des explications de Suzanne,
tout est élémentaire 🙂
Nous sommes partis d’un corps à plat, d’autres techniques existent, un livre « Modelage du corps humain de Philippe Chazot«  en propose une autre approche,
atelier nu - se rapporcher du modèle mais
l’important est de connaître
et si
possible
respecter les pro-
portions.
(unité de mesure canon :
la tête
1/8)

Chez Suzanne, nous avons travaillé deux poses
une en argile grosse chamotte
et
l’autre en argile légèrement chamottée que nous travaillerons un peu plus
mais je vous montre ici le travail sur la première.
Donc pour gagner du temps, la première matinée a consisté à la préparation de nos deux esquisses de femmes en argile.
L’après midi une charmante jeune femme enceinte (7e mois) est venue poser pour nous et là le sérieux a commencé, donner vie à notre personnage en respectant la pose du modèle et si possible la réalité (mouvement, proportions…)
Attentive Suzanne voit tout et maîtrise son sujet… Elle intervient, heureusement pour moi, régulièrement, conseille, fait prendre conscience d’une disproportion ou d’un trop plein ou d’un manque, enfin vous aide et cela avec la même patience et gentillesse pour chacun des participants.
Les élèves sculptent, le maître passe de l’un à l’autre et stimule.

ateliernu - la femme prend formeLe lendemain, évidage des pièces et modelage des visages (la galère…, le temps passe et je désespère d’arriver à quoi que ce soit),
mais Suzanne est là et encourage. Je ne vous parle même pas de sa dextérité pour faire un visage…
Dernière après-midi, dernières poses du modèle, comparer, retoucher, rectifier, finir sa sculpture…
surveiller la texture de l’argile
(humidification nécessaire pour que certains endroits ne dessèchent pas pendant que vous travaillez sur un autre…)
Voici donc « mon » ébauche de femme enceinte (première pose) réalisée lors de ce stage qui sèche avant passage au four…
ébauche femme enceinte - sculpture argile
Pour un premier essai de sculpture de femme, je suis assez contente même si je ne sais si je saurai reproduire cela toute seule loin des conseils précieux de ma céramiste préférée (car j’ai aussi mon céramiste préféré).
Et en plus, il y en a une deuxième sculpture en argile de la femme enceinte avec une pose différente… mais j’entretiens le suspens…

Conclusion :
une superbe expérience que j’ai hâte de renouveler.

2010 – nouveau départ

eléphants cube © 2000 - Michèle RuffinQuant en 1999, je découvre l’atelier « Pot aux Roses » de L. H., rien ne pouvait me laisser croire que ce serait le début d’une grande aventure voir une réelle addiction.
éléphant   céramique  © 1999 -  Michèle RuffinJamais je n’avais joué avec un pack d’argile, jamais je n’avais tenté de modeler quoi que ce soit…
Alors j’ai commencé par la technique de la plaque.
Comme tout un chacun, j’avais déjà fait de la pâtisserie et étalé ma pâte, donc le procédé ne me semblait pas inaccessible…
" éléphant coeurs " - © 2009 - Michèle RuffinMais très vite, à regarder mes compagnons de stage, je me suis prise au jeu de la création,
testant successivement la technique du colombin, puis le modelage….
Et là,
la terre m’a envoutée, l’addiction était là.
A ce moment déja, l’émaillage me laissait rêveuse par son côté incertain.
" elephant veaudor " - © 2009 - Michèle RuffinLes hasards de la vie m’ont obligée à suspendre cette activité quelques temps, jusqu’au jour où j’ai retrouvé un atelier dans ma ville « l’atelier de Sandra »
mais j’avais déjà pris trop d’indépendance pour juste m’installer à une table et faire ce que je voulais, il me fallait comprendre la technique, le pourquoi du comment, aller plus loin…
" elephant dodu " - © 2009 - Michèle RuffinPossédant,
grâce à la générosité de mes amis,
mon propre four,
j’ai tenté en autodidacte d’avancer mais
on se rend vite compte de l’immensité de patience, de technique, qu’il faut pour mener à bien ses rêves…
Sculpter est une chose,
habiller sa création en est une autre
et
la magie du jeu de l’émail a commencé à me hanter." elephant alsacien " - © 2009 Michèle Ruffin
Et force est de constater que je suis au balbutiement de ce chemin qui m’entraîne toujours plus loin.
Depuis j’ai multiplié les stages, croisé la route de Céramistes merveilleux
P.S.

dont le talent est incontestable
et pourtant…
même si chaque démarche reste personnelle, toute rencontre aide à se construire et
je me sens bien petite dans cette aventure…

" éléphant assis " - © 2009 - Michèle Ruffin Autant l’émail magnifie,
autant il peut détruire toute la sensibilité d’une pièce…
encore faut il faire une pièce

_____________ 🙂
( » faire de la vaisselle  » comme dirait certains…
si émailler équivaut à faire de la vaisselle je suis preneur…,
la patine bien que complexe à côté de l’émail me semble moins riquée parce que souvent réversible mais ceci est une opinion qui n’engage que moi !
Surtout quand je vois que certains maîtrisent l’émail jusqu’à parler cristallisation, j’en suis béate d’admiration…
La céramique, c’est un peu défier la loi du temps ! Immortaliser une œuvre, une époque, un talent… N’est ce pas ce que l’on retrouve lors de fouilles archéologique… Je rêve !)

A la fin de ma première décennie de « terre », je me rends compte que la route est longue et infinie.
Tout est important, le choix de la terre, les pigments utilisés, la pose de l’émail, la température et le temps de cuisson…
mais je ne baisse pas les bras,
je trouverai le secret du dialogue main/terre combiné à l’art du feu
et
oserai peut être exposer mes « œuvres » au regard du monde 🙂

Donc pour cette nouvelle décennie qui s’ouvre devant moi
je me souhaite inspiration, créativité, technique et réussite… et rencontres nouvelles avec des artistes de talent pour encore et toujours aller plus loin…

" dali02 - elephant alsacienne " - © 2008 - Michèle Ruffin
Et comme cela ne m’enlèvera rien
je vous en souhaite à toutes et à tous autant…
avec en plus, santé, joie et bonheur… et tout ce que vous souhaitez au fin fond de votre moi.

Bon démarrage heureux pour les dix prochaines années dont 2010 donne le coup d’envoi.

Totem

Roger Capron - Jacotte CapronAvant première
ma création travaillée en cours chez Suzanne Capdevielle
Puisqu’ici Eléphant Gris vous fait partager ses passions
vous savez déjà que les lundis après midi de ce dernier trimestre, il courrait chez Suzanne
essayer d’acquérir un infime soupçon de son génie.
Ce cycle de cours était sous le signe du totem avec pour inspiration quelques œuvres de céramistes reconnus.
Il convenait de se fabriquer une petite histoire pour monter son totem.
La découverte des sculptures céramiques des Capron m’a de suite emballée.

elephant partie du "totem elephemme" - © Michèle RuffinLe choix de l’animal s’est imposé très normalement,
on se demande pourquoi …
il est donc superflu de préciser que c’est l’ éléphant qui a eu droit au coup de cœur…
femme partie du totem "elephemme" © Michèle RuffinIl restait à savoir
comment allier le personnage
à l’ animal
et
trouver une démarche qui tienne la route…
chat influançant le monde - partie du totem "elephantemme" - © Michèle RuffinJe suis donc partie de l’ éléphant – femme (puissance génitrice) portant le poids du monde chargé de toute l’énergie positive ou négative que dégage la symbolique du chat…
et voilà ce que cela donne.
« Une idée m’est venue. J’aurais aimé savoir d’où ». Claude Roy

Totem "Elephemme" - © Michèle Ruffin
Sculpture « Totem Elephemme » en céramique – pièce unique
© Michèle Ruffin

Les cuissons ont été réalisées par Suzanne dans son atelier.
Le choix des couleurs, le fondu entre le rose et le gris, l’aspect terne ou brillant de la pièce a été guidé par ses soins et ses précieux conseils.
Merci Suzanne, entre tes mains, on se sent presque artiste à part entière…

Pour Noël, en Alsace, les ateliers s’ouvrent…

Brigitte Lion _ vernissage décembre 2009Alors bien entendu
toute à mes préoccupations propres
j’ai oublié de vous inciter à aller visiter
l’atelier de
Brigitte Lion

le week end dernier à Strasbourg.
Un vernissage de ses dernières toiles étaient proposé…
Consolez vous, je l’ai loupé aussi…

Stanissa_Pareil
pour l’exposition des sculptures de
Stanissa
à Geispolsheim
(artiste chez qui j’ai failli m’inscrire pour un stage à l’ ACLIG
car depuis la rentrée 2009/2010, l’ACLIG propose des cours de sculpture modelage avec Stanissa.
Stanissa qui a imaginé une Marianne pour la mairie d’Eckbolsheim
Stanissa qui s’est fait un nom bien au-delà de nos frontières dans le domaine de la sculpture
Suivre un cours de modelage chez StanissA, c’est finalement entrer dans l’univers passionné de cette artiste . Ce monde-là, elle l’a façonné à l’aide de ses outils favoris, un dynamisme et de l’enthousiasme aussi solides qu’un bloc de marbre – un matériau qu’elle aime travailler pour donner vie à ses créations.

Mais, pour moi, cette année cela n’aura pas été possible… emploi du temps non compatible avec les horaires proposés…).

Bien sur, P. et son atelier Céramique Terre de Lumière, je ne l’ai pas oublié,
je ne vous entends me reprocher à tord mon favoritisme, mais il y a des choses qui ne s’expliquent pas…
Et puis que serais je sans les réponses de P. à toutes mes interogations, cela ça n’a pas de prix…

Par contre pour les ateliers suivant je suis encore dans les temps.

SuzanneCapdevielle_Depuis début décembre, Suzanne Capdevielle,
(chez qui j’ai la chance en ce moment de suivre un stage
et oui tous les lundi c’est chez Suzanne que je cours
)
ouvrira les portes du Filon d’Argile
ce week end 12 & 13 décembre et
celui d’après le 19 & 20 décembre
vous y découvrirez ses bijoux, porcelaines, sculptures et panneaux muraux…
9 rue du Château à Krautergersheim

Karin Stegmaier
ouvre aussi son Atelier Spirale
les 12-13 déc de 10h-18h
à Griesheim sur Souffel, 7 rue Mozart.
Je m’y suis d’ailleurs programmer un stage en week end courant mars…

Bon maintenant
que je vous ai surbooké vos prochains week end
Je me sens la conscience tranquille

Cependant,
si le programme présenté ne vous inspire pas,
il vous reste à passer votre weekend devant votre écran en comptant les heures pour cliquer sur la photo de Léo
et
voter pour lui
🙂