Les endormies

« L’absence… c’est quand tu arrives à regretter même ce qui t’énervait… »

1 – ébauche , mise en forme, avant séchage !
2 – les endormies avant cuisson

 

L’Endormie

 

 

 

Sans complainte
Ou plainte
Comme une Sainte
Abstraction de la douleur
être voyageur
sans frayeur
Plus de mort
Sans métaphore
Jusqu’à l’aurore

3 – après baptême du feu

Suspension des ennuis
Et de l’ennui
court-circuit
Pallier aux défaillances
En confiance
Bienveillance
Evasion du corps
Sans effort
Tu dors

Devenir l’endormie
tout finit
Tu souris
Répit

© Michèle RUFFIN – États d’âme « L’endormie » –  mars 2018

Les songeuses

Les songeuses
songeuses_aspiration« Les songeuses font le songe
d’un monde sans mensonges.
Le temps d’une seconde
sortir de l’immonde
qui nous ronge.
Faire sauter les bondes
sans intarissables facondes.
Entrer dans une longue ronde,
féconde, avec rallonge.
Filer l’écorce de l’aliconde
Sentir les ondes profondes
Sur le rubicond passer l’éponge
Aider le quart monde
Oublier les odeurs moribondes.
Un songe, leur songe, mon songe…
et, peut être demain, ton songe »

© Michèle RUFFIN – États d’âme « Les Songeuses » – juillet 2016
gratitude © Michèle RUFFIN
perseverance © Michèle RUFFIN
Les songeuses © Michèle Ruffin
« Aspiration, Gratitude, Persévèrance »

Tortue « Carmen »

tortue alsacienne
______________________________________
Carmen sculpture céramique

Sortir de l’hivernage
en vigilance orange
Passer la nuit debout
Et voir rouge…

Rentrer dans sa rouge carapace
attendre d’être sortie de l’impasse..
ou croire à une monde meilleur
et aller de l’avant… sans carburant 🙂

ssculpture céramique Tortue

les Charlottes paradent

"les charlottes" © Michèle Ruffin
Parce que l’histoire continue…
Que rien ne s’oublie…
charlotte © Michèle Ruffin
et qu’à défaut de mettre des mots sur leurs maux
il fallait bien
que
ces dames
revêtent leur couleur…

voici les Charlottes
après baptême
et confirmation par
le feu

(sculpture céramique hauteur environ 38 cm)
"les charlottes" © Michèle Ruffin
"les charlottes" © Michèle Ruffin

« Pages blanches »

« When your day is long
And the night, the night is yours alone
When you’re sure you’ve had enough
Of this life, well hang on
Don’t let yourself go
‘Cause everybody cries
And everybody hurts sometimes »

REM – Everybody_Hurts
la page blanche du présent qui laisse sans voix
"page blanche" © Michèle Ruffin

page blanche © Michèle Ruffin

Pages Blanches

« Un mental qui s’écoute
et je perds la route
Dans ce grand manuscrit
Où s’écrit mon histoire
déboires, espoirs
peur et soucis aussi…
Témoin obligé
de livres trop tôt terminés,
refermés par accident aux premiers chapitres,
achevés ou gribouillés…

page blanche © Michèle Ruffin

J’arrive aux deux tiers
étonnée d’être entière.
A se dire et se relire
tout à mes questionnements
on oublie de vivre le présent
ne plus se juger, vivre l’instant
être l’énergie de son livre…
trouver les mots pour le dire
Ecrire enfin le moment présent
pour ne pas laisser les pages blanches… »

© Michèle Ruffin – États d’âme « Pages blanches » – mai 2015

__________________________________
sculptures céramique réalisées en stage « Sculpture figurative »
___________________________________

Petit, on essaye de grandir ou survivre pour certains
Ados, on refait le monde avec toute la méconnaissance ou inexpérience de la vie
Adulte, on court après le temps, l’argent, travail, enfants, loisirs…
et vient le temps où… tout cela est dépassé…
A l’aube de mon dernier tiers de vie, il me paraît essentiel de finir ce chemin en harmonie avec mon moi profond, ce moi que je ne connais pas vraiment ou que j’ai fui si souvent…
page blanche © Michèle Ruffin

Dans mes différentes quêtes je suis tombée sur une traduction d’un poème de Charlie Chaplin écrit pour ses 70 ans… que j’ai envie de partager ici.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai compris qu’en toutes circonstances,
J’étais à la bonne place, au bon moment.
Et, alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle….

Estime de Soi.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai pu percevoir que mon anxiété et
Ma souffrance émotionnelle,
N’étaient rien d’autre qu’un signal
Quand je vais contre mes convictions.
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…..

Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente
Et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive,
Contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle….

Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai commencé à percevoir l’abus dans
Le fait de forcer une situation, ou une personne,
Dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
Sachant très bien que ni la personne ni moi-même
Ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…..
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle….

Respect.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai commencé à me libérer de tout ce
Qui ne m’était pas salutaire….
Personnes, situations, tout ce qui
Baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle….

Amour Propre.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai cessé d’avoir peur du temps libre
Et j’ai arrêté de faire de grands plans,
J’ai abandonné les méga projets du futur.
Aujourd’hui je fais ce qui est correct, ce que j’aime,
Quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle….

Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé
De chercher à toujours avoir raison, et me suis
Rendu compte de toutes les fois ou je me suis trompé.
Aujourd’hui j’ai découvert…

L’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé
De revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui je vis au présent,
Là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui je vis une seule journée à la fois
Et ça s’appelle…..

Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai compris que ma tête pouvait
Me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur
Elle devient une alliée très précieuse
Tout ceci est….
Savoir Vivre.

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter….
Du chaos naissent les étoiles.
Aujourd’hui je sais que ca s’appelle…
La Vie!

Et pour ceux à qui tout cela parle, allez vous perdre sur les antisèches du bonheur, le bonheur s’y trouve certainement….

Les Charlottes

Sculptures céramique
Sculptures céramique

les Charlottes © Michèle Ruffin
Quand mettre des mots sur les maux de la planète devient trop difficile…
on se mure dans le silence, on baisse les bras…
et pourtant …
est ce le bon choix …
Etre là, contraints et forcés, témoins de choses qu’on ne peut cautionner…
lescharlottes 1&2

Où sont les femmes… avec leurs airs plein de charme…
Petit bain de soleil
en attendant le baptême du feu
et une dernière mise en beauté (émaillage) … à suivre … lol

P.S.: le 7 janvier 2015 un attentat contre la liberté d’expression a eu lieu à Charlie Hebdo…
face à cette tuerie… on ne peut qu’être stupéfait, incrédule, horrifié !

19e exposition de peinture et sculpture d’Eckolsheim

expo_eckbolsheim2014Depuis quelques années, je présente une ou deux pièces lors de cette manifestation artistique et culturelle.
L’occasion de montrer ses réalisations, d’avoir un retour par le regard de la foule sur vos créations et de quelques heures se la jouer « artiste »…
C’est ainsi qu’après mes « pousses d’éléphants« , « carrément éléphant« , mes « aurores boréales » sont allées à Eckbolsheim…
expo_eckbolsheim__

Cette année, hasard du calendrier, la cérémonie de remise de diplôme de mon fils se déroulait à Rennes sur le même week-end.
J’ai donc confié mes « Aurores boréales » à ma famille et suis allée applaudir mon fils… aurores
Quelle ne fut pas mon émotion d’apprendre que pendant que j’étais à l’autre bout de la France, une de mes pièces avait retenu l’attention du Jury et obtenait le premier prix de sculpture de la ville d’Eckbolsheim…
Au début j’ai cru à un canular de ma fille, ensuite il m’a fallu un temps pour réaliser et y croire.
Et après vous prenez conscience de l’immense honneur que le Président du Jury, Jean Roch Klethi, le Maire de la ville d’Eckbolsheim, André Lobstein, et son adjointe à la vie culturelle, Natalia Ghestem, vous ont fait en vous décernant le premier prix de sculpture de la ville pour cette 19e exposition….
POUR LIRE L’ARTICLE des DNA cliquez sur l’image
DNA
Je voulais profiter de ce post pour les remercier ainsi que

ma famille, mes amis, vous mes lecteurs qui m’encouragent à persévérer

les relations qui cette année ont su si bien me trahir et du coup exacerber ma sensibilité créatrice me donnant envie d’imaginer un monde meilleur et fraternel,
le malheur a parfois du bon…,

mes « professeurs » Karin S., Suzanne C., et Philippe S., qui m’ont permis de progresser et de mieux comprendre la terre.

Un merci plus particulier à Toi, Philippe, car cette série d' »Aurores boréales » n’auraient sans doute pas vu le jour sans ta réponse en cas pratique à ma quête de « la courbe qui respecte la ligne harmonieuse »… comme dirait Karin

Aurores boréales

AB_liberte (2)
Parce qu’il me plaît à imaginer qu’ailleurs, quelque part, dans un monde autre ou une autre galaxie, les esprits se rejoignent et dansent au nom de la liberté, l’égalité et la fraternité…AB_egalite (2)

Un monde de tolérance…
_______________
Un monde d’insouciance…
Un monde sans souffrance…
AB_fraternite (2)
__________________________________________
« des aurores boréales imaginaires mais qui feront peut être un jour revenir les vraies valeurs
liberté de faire tout ce qui ne nuit pas autrui…
égalité sans aucune distinction de naissance, de croyance… fraternité car vaut mieux faire aux autres ce que l’on se souhaite…
et si possible, le tout dans la joie et la bonne humeur… »

Aurores Boréales © Michèle Ruffin

Femmes, femmes, femmes…

Femmes, femmes, femmes…
assise ou debout …tout un programme
en tout cas c’est le thème retenu lors de mon dernier stage
femmes___

femme assise
Créer son personnage, respecter un thème et tenir compte de la réalité des proportions est une sacrée aventure surtout quand le regard expert du maître se pose sur votre oeuvre…
Travail guidé s’appuyant sur quelques bases de proportionnalité
Travail personnel au niveau des expressions, des vêtements…
Inspiration des sculptures de Jean-Philippe Richard pour la femme debout

Quand enfin la posture est approuvée et que la première cuisson peut être envisagée
le dilemme de la mise en beauté arrive
mettre sa pièce en couleur pour la sublimer est une autre épreuve…
certaines couleurs ne se révèlant qu’après cuisson
D’où l’intérêt des stages où conseils avisés sont donnés pour arriver à ce résultat…
femmes © Michèle Ruffin aka Eléphant Gris
Merci Suzanne, un stage chez Toi, c’est que du bonheur…
l’une est partie chez Francine, l’autre chez Christine…
Christine - sculpture céramique  © Michèle Ruffin
christine © Michèle Ruffin

Dame Nature

dame_nature__
Il n’y a plus de saisons

c’est bien connu

replacer hiver,
printemps,
été,
automne
sur une année devient bien difficile sans calendrier

et quand bien même
en se fiant aux dates…
il faut se rendre à l’évidence
Dame Nature
est bien rêveuse…
dame_nature___
__________________

« Rêver un impossible rêve
Porter le chagrin des départs
Brûler d’une possible fièvre
Partir où personne ne part »
La quête – Jacques Brel

dame_nature_