Toile – Michèle RUFFIN

février 1st, 2008

TOILE

Ecrire sur la toile pour parler aux étoiles
Sur Toi lever le voile.

Pouvoir encore te voir, ne pas perdre l’espoir
Quitter le désespoir

Sortir de l’impasse, laisser tout ce qui lasse
Et tant pis pour la casse !

Retrouver l’échange. Que ce monde étrange,
Enfin donne le change.

Rayer les habitudes, oublier les certitudes,
Changer d’attitude.

Devenir une Etoile, à qui Toi sur la toile
fera prendre les voiles.

nana011.gif

© Michèle RUFFIN – Etats d’âme- janvier 2001

Ecrire sur la toile pour parler aux étoiles
Sur Toi lever le voile.


Eléphant Gris a déjà barrit sur ce thème :

Ivoire – Michèle RUFFIN

janvier 22nd, 2008

Ivoire

Prendre en pleine poire, ce soir,
dans le noir, ton histoire ;

Cet ivoire, sans le voir,
moi, avoir, désespoir…

Je ne peux pas croire
Qu’il n’y a pas d’espoir.
Je ne veux pas savoir
Où va tout ton ivoire.

Je ne vais pas boire
Ni te laisser choir
Mais j’aurai voulu croire

Qu’il y avait espoir !

Me jeter dans la Loire,
Pour pouvoir te revoir ;
Oui, je broie du noir
mais défense d’y voir.

Ivoire, quelle foire
Tant de déboires notoires,
Viens t’asseoir,
moi, avoir, désespoir…

 

 

A toi qui comme moi aime les éléphants !

© Michèle RUFFIN -États d’âme – janvier 2001

le massacre des éléphants pour leur

adolephant.gif


Eléphant Gris a déjà barrit sur ce thème :

Misères D’Hiver – Michèle RUFFIN

janvier 14th, 2008

Misères D’Hiver

Sortir de l’hiver,
Voir enfin le revers de toute cette misère
de ce monde pervers
Qui fait de la vie un calvaire.

Ranger ses affaires,
Puisque plus rien ne sert pour aller demain vers
Ce mieux que l’on espère,
Cet ailleurs qui est si cher.

Personne n’aime l’hiver.
Que tout redevienne vert, alléger cet enfer,
Vaincre ce cancer,
Faire le nécessaire…

Tout me va sur les nerfs
Refaire une première, faire marche arrière,
avec de nouvelles manières
chanter de nouveaux airs.

Je reste là qui erre
avec ce goût amer, et le cœur en colère.
Frapper la terre entière
Les gens m’indiffèrent.

© Michèle RUFFIN – États d’âme – janvier 2001 Eléphant vu par Pauline


Eléphant Gris a déjà barrit sur ce thème :

On a beau s’y préparer, on est jamais prêt…

octobre 20th, 2007

Parce que pour moi, le 20 octobre 2007 est un jour triste…

jeanruffin.JPG

« Dans une prochaine vie, Papa, »moi aussi

 » j’aimerais te reprendre comme père »

Comme l’a si joliment écrit Bernard Werber

( Extrait de Toi mon père – récits et témoignages.)

Frimas d’automne

A son habitude l’éléphant n’avait pas pris rendez vous
Et ce n’est pas faute de te savoir en route pour ta route
Mais tel l’autruche il aura préféré ne pas être à l’écoute
Lâche se réfugiant dans ses brèves visites à l’improviste
Jouant les touristes pour ne pas être trop triste
N’écoutant que ce qu’il voulait entendre… il l’avoue
Ne regardant que ce qui le laissait optimiste, pas triste
S’interdisant de jouer les défaitistes, d’être réaliste…
Toi, seul, frissonnant, avec les premiers frimas de l’automne
Comme la feuille quitte l’arbre, tu as taillé la route bonhomme

On a beau s’y préparer, on n’est jamais prêt

A ses « au revoir » »à bientôt » tu répondais « peut être »
A essayer de le préparer tu attisais son mal être
la pauvre bête se disait, se répétait que ça ne pouvait être
Mauvais choix ; il n’y a plus d’après, plus de peut être.
Le gris gris de son gris est encore plus gris
Et Toi, Toi son Père, cet automne, tu es parti !
L’éléphant reste là prostré devant sa flaque
cherchant dans son reflet, l’éclat de ton regard
Il est là hagard à ne pas vouloir croire
que ,même sans t’avoir dit au revoir, désespoir…
Il lui faudra un autre monde, une autre vie, pour te revoir.

On a beau s’y préparer, on n’est jamais prêt

L’éléphant se sent perdu, le temps d’un souffle il a tout perdu
« ses racines, son tronc, son étoile du berger »
viennent en un instant de s’effacer, le lâcher
sa référence, sa préférence il n’aura plus
Échec et mat, premier tu es arrivé ,gagnant en maître,
dans ce jeu dont le destin est après naître de disparaître.
Mais, du monde de l’oubli, tout le temps de sa vie
Sa mémoire il emploiera pour te tenir à l’abri.
Et en balançant sa lourde tête il dit et redit
« Dans une prochaine vie, Papa, »moi aussi
 » j’aimerais te reprendre comme père »
Comme l’a si bien écrit Bernard Werber .

On a beau s’y préparer, on n’est jamais prêt

à Jean Ruffin, mon Père
© Michèle RUFFIN – États d’âme – octobre 2007


Eléphant Gris a déjà barrit sur ce thème :

Éléphantesque Bilan – Michèle Ruffin

août 27th, 2007

Éléphantesque Bilan (ou presque !)

Cinquante ans, plus toutes ses dents !
l’éléphant fait le bilan…
Devant son troupeau regroupé curieusement
Il se surprend, s’émotionne, suffoque, se détend
Ils sont venus là fêter « l’évènement » : 50 ans !

Il y a les absents, les manquants…
Et les perdus, qu’il n’ oublie jamais longtemps.
Et il y a ceux, ceux la qui sont présents
ceux qui ont pris le temps sournoisement
Contents, loi du nombre, de le surprendre traîtreusement.

Camarades, compères, amis, amour, enfants, confidents…
réunis pour un instant, amusement, cadeau du moment
Inventaire du temps passé sur l’échelle de la vie : grand tournant !
Et ce n’est pas un enterrement…. « Humour éléphant »!
La peine du bonheur, douleur de joie, c’est l’éléphant.

Il faut remercier normalement, pourtant
A son troupeau, il ne dira rien maintenant
Prétention, handicap de l’affection, ou timidité d’enfant
désemparé devant ce témoignage de sentiments
il en a mal aux dents et va de l’avant.

© Michèle RUFFIN – États d’âme – août 2007

Je dédies cet écrit à mon époux, mes enfants et
Roland, Huguette, Francine,Christine et Ian, Fanfan et Dédé, Françoise et Bernard, Brigitte et Robert, Nicole, Danièle et Jean Luc,
Christine et Christian, Michèle, Marie et Bruno, Nathalie et Jean Luc, Sabine et Hervé, Julia et Pascal,
Martine et Minou, les deux belles, Marlène et Roland, Danielle
et tous ceux que mon coeur a appris à aimer !

Et dans le monde de l’oubli, une pensée à Sylvie

Véronique SANSON : Quelques mots d’amour – Taratata

Quelques mots d’amour – Véronique Sanson
Paroles et Musique: Michel Berger 1980

TARATATA N° 111 VERONIQUE SANSON (Dif. 03/12/95)

J’ai opté pour cette interprètation mais Michel Berger l’a chanté très bien aussi, pour cause…


Eléphant Gris a déjà barrit sur ce thème :

Elle – Michèle Ruffin

janvier 31st, 2007

Elle JeSuisMoi

Elle barrit pour mieux en sourire
Elle barrit à défaut d’en rire…
Ordonner les maux
Donner en cadeaux tous ces bobos
dont elle a plein le dos
Et qui lui font le cœur gros.
Dépasser ce sentiment de rejet,
Assumer de n’être point désirée.
Sortie du matriarcat comme un éléphanteau pubert,
Toujours, encore, elle erre avec sa misère.
Elle barrit pour ne plus souffrir
Tant d’injustice ne peut que la faire barrir.
Aller chez Mireille Dumas, tout mettre à plat !
Ou s’empiffrer de chocolat….
A quoi bon faire état de ces états d’âmes !
Mais, se taire, la brûle comme une flamme
Elle voudrait tout dire et ne plus barrir
Elle aimerait en rire et ne rien dire
Alors elle boit du rouge
Pour ne plus voir rouge jusqu’à ce que tout bouge….
Elle barrit pour mieux en sourire
Elle barrit à défaut d’en rire.

© Michèle RUFFIN États d’âme – janvier 2003
Elle barrit pour mieux en sourire
Elle barrit à défaut d’en rire…


Eléphant Gris a déjà barrit sur ce thème :