L’éléphant de Pâques

L’éléphant de Pâques

Chaque année, avec la fin de l’hiver,Oscar, l'éléphant blanc de Pâques
dans le troupeau tout va, bien sûr, à l’envers.

Barrissements, cris, colère à nouveau
La chamaille est de mise, les mots volent haut…
Qui sera l’heureux nouveau, sortant du lot,
pour faire à Pâques la tournée des cadeaux ?

Une grande tension règne, pesante ambiance…
C’est un privilège, une exceptionnelle chance

« Éléphant de Pâques » n’est pas titre donnéoeuf
Pour se rendre vers les maisonnées
au hasard à n’importe quelle descendance.

L’éléphant se doit d’être bien agile,
souple, autant que peut, et habile
n’oublier aucun de tous les petits jardins
pour y déposer de bons œufs au matin.

Le passage de l’éléphant peut être décevantoeuf
Quand au hasard de ses déplacements
Il piétine crocus, tulipes, salsifis…
Au vu des dégâts, des régions sacrifient
à la croyance des cloches ou lapins
et dans ce troupeau, on ne veut pas de fin.

Remplacer l’éléphant par une cloche,
si belle soit-elle, c’est vraiment trop moche
Quant à imaginer lièvre ou lapin,
c’est complètement absurde, enfantin.

Oscar, l’éléphant blanc se prépare,
il veut que ce soit lui cette année qu’on pare
il ira chez les hommes là bas, tout là bas
pour distribuer les succulents chocolats.

Déjà il se voit : sur son dos la corbeille oeuf
tressée d’osier et finement décorée
Et ces œufs peints à la trompe d’éléphant
qui ravissent tant les yeux d’enfants.

Tout ce chocolat qui flatte son odorat
Il ira là bas sans faire de dégâts.
La réussite trotte dans sa tête
Oscar gagnera et sera à la fête.

oeufTant qu’ il y aura des studieux éléphants,
Ils apporteront n’ayez aucun tracas
aux enfants jaunes, blancs ou noirs du chocolat
cette année Oscar sera l’heureux gagnant.

© Michèle RUFFIN – Etats d’âme « l’éléphant de Pâques » – mars 2001

Chaque année, avec la fin de l’hiver,
dans le troupeau tout va, bien sûr, à l’envers.

12 réponses sur “L’éléphant de Pâques”

  1. Joli poème, joli conte.
    J’aimerais bien être encore enfant pour découvrir, moi aussi,un oeuf que l’éléphant a déposé pour moi dans la verdure qui m’entoure. Mais j’ai 50 ans, et même en faisant semblant d’être une gamine, je ne le verrai passer que pour les tous petits dont la joie me ravit. Mais même alors, l’éléphant de pâques aura rempli sa mission : il aura, pour les petits et les grands, déposé du bonheur, le plus beau et le plus fragile des oeufs de son panier.
    Joyeuses Pâques !
    Bises. Catherine

  2. Un œuf d’éléphant ça vaut bien un œuf de lapin! A Pâques tout est est permis puisque trois religions arrivent à fêter ça presque en même temps! On peut rêver au temps où lapins, éléphants, poules, cloches (et même grenouilles!) fêteront Pâques en toute fraternité et sur toute la terre!
    ton conte est très beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *