Atelier de nu

Janvier démarre en beauté
avec un stage de terre d’initiation à la sculpture « atelier nu » sur deux jours chez Suzanne Capdevielle.
Tout commence par une étude des proportions humaines et une mise en place des volumes pour ne pas faire perdre de temps au modèle qui arrive l’après midi et/ou en profiter au maximum .
ateliernu - étude proportion - mise en place des volumes
Au départ, au vu des explications de Suzanne,
tout est élémentaire 🙂
Nous sommes partis d’un corps à plat, d’autres techniques existent, un livre « Modelage du corps humain de Philippe Chazot«  en propose une autre approche,
atelier nu - se rapporcher du modèle mais
l’important est de connaître
et si
possible
respecter les pro-
portions.
(unité de mesure canon :
la tête
1/8)

Chez Suzanne, nous avons travaillé deux poses
une en argile grosse chamotte
et
l’autre en argile légèrement chamottée que nous travaillerons un peu plus
mais je vous montre ici le travail sur la première.
Donc pour gagner du temps, la première matinée a consisté à la préparation de nos deux esquisses de femmes en argile.
L’après midi une charmante jeune femme enceinte (7e mois) est venue poser pour nous et là le sérieux a commencé, donner vie à notre personnage en respectant la pose du modèle et si possible la réalité (mouvement, proportions…)
Attentive Suzanne voit tout et maîtrise son sujet… Elle intervient, heureusement pour moi, régulièrement, conseille, fait prendre conscience d’une disproportion ou d’un trop plein ou d’un manque, enfin vous aide et cela avec la même patience et gentillesse pour chacun des participants.
Les élèves sculptent, le maître passe de l’un à l’autre et stimule.

ateliernu - la femme prend formeLe lendemain, évidage des pièces et modelage des visages (la galère…, le temps passe et je désespère d’arriver à quoi que ce soit),
mais Suzanne est là et encourage. Je ne vous parle même pas de sa dextérité pour faire un visage…
Dernière après-midi, dernières poses du modèle, comparer, retoucher, rectifier, finir sa sculpture…
surveiller la texture de l’argile
(humidification nécessaire pour que certains endroits ne dessèchent pas pendant que vous travaillez sur un autre…)
Voici donc « mon » ébauche de femme enceinte (première pose) réalisée lors de ce stage qui sèche avant passage au four…
ébauche femme enceinte - sculpture argile
Pour un premier essai de sculpture de femme, je suis assez contente même si je ne sais si je saurai reproduire cela toute seule loin des conseils précieux de ma céramiste préférée (car j’ai aussi mon céramiste préféré).
Et en plus, il y en a une deuxième sculpture en argile de la femme enceinte avec une pose différente… mais j’entretiens le suspens…

Conclusion :
une superbe expérience que j’ai hâte de renouveler.

14 réponses sur “Atelier de nu”

  1. Ah, je guettais !! Eh bien, pour un premier essai, c’est plutôt concluant! Certes, le maître aide, mais chez soi, il nous reste ce que l’on a vu, écouté…Les conseils restent, l’instinct termine !
    J’ai hâte de voir la suite!
    Bises

  2. c’est un super travail, j’aborde la terre aussi, mais je peine ! ça me permet de juger de la difficulté de ton travail et du mérite d’arriver à ce résultat.
    Tu as eu de l’aide avec des conseils du prof mais je suis sûre que tu les gardera en tête et les metras à nouveau à profit !
    bonne semaine

  3. Waouh ! Vraiment j’aime beaucoup !! C’est sur que ce n’est pas parfait (et encore!) mais le plus gros du travail est là ! je te félicite !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *