Ruches contre incursions d’éléphants

Qui a dit que les éléphants ont peur des souris ?
Que nenni, des chercheurs ont découvert que c’est des abeilles que les éléphants ont peur. Au Kenya, des clôtures expérimentales faites de piquets, barbelés et de ruches ont permis de réduire de moitié les incursions d’éléphants dans les champs. abeille Vous vous demandez pourquoi !
Simplement parce qu’il arrive que des abeilles piquent l’éléphant autour des yeux ou à l’intérieur de la trompe, une mésaventure qu’ il n’oubliera jamais, la mémoire ça sert…
Et comme notre animal n’est pas idiot, il retient la leçon et évitera de se retrouver sur le chemin des abeilles.

D’autres projets sont actuellement en cours pour validation de cette trouvaille car ce type de clôtures serait une solution pour mettre fin à des années de conflits entre cultivateurs et éléphants.
elephantAu Kenya,
les éléphants se déplacent librement car ils ne sont pas enfermés dans des parcs naturels ou des réserves,
et,
du fait, ils traversent des terres récemment défrichées par des éleveurs que l’on a encouragés à se sédentariser et à cultiver.
L’éléphant est friand de tomates mûres, de pommes de terre et de maïs donc quand il trouve, il mange…
Et les paysans n’hésitent pas à les tuer ou les empoisonner pour protéger leur récolte.

De nombreuses recherches depuis plusieurs années ont montré que
– les éléphants évitaient les arbres dans lesquelles des abeilles avaient construit une ruche
– les éléphants passaient plus rapidement leur chemin dès qu’ils entendaient le bourdonnement d’une ruche d’abeilles.
– les incursions avaient été réduites de moitié depuis la construction de ces clôtures, et les habitants du village de la région de Laikipia dans le sud du Kenya ont été tellement satisfaits des résultats qu’ils ont entrepris, à leurs frais, d’étendre la clôture.

7 réponses sur “Ruches contre incursions d’éléphants”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *