Poinsettia

Poinsettia©MR
Le poinsettia,
plante sauvage fleurissant sur les hauts plateaux tropicaux en plein hiver,

remarquable au moment des fêtes de fin d’année et de Noël…
surnommé étoile de Noël
serait originaire d’Amérique Centrale et du Mexique…

Poinsettia__©MRDans son milieu d’origine,
l’Étoile de Noël forme de grands buissons qui peuvent atteindre 4 mètres de haut.
Poinsettia©Michele Ruffin

Poinsettia_©MR
Une légende Aztèque
raconte que cette plante est issue des gouttelettes de sang du cœur brisé d’une déesse
morte d’un chagrin d’amour
d’ou
ce rouge caractéristique
puisque les gouttes de sang tombant au le sol
se seraient métamorphosées en fleurs au rouge lumineux.

Poinsettia_©Michele Ruffin
Fleur d’hiver
Fleur de verre

________________________________________

Fleurs d’hiver issues de verre recyclé
idéales en centre de table
inodores, anallergiques, écologiques…
On pensera ici que ces poinsettias poussant en Alsace doivent leur transparence aux larmes d’éléphants se sachant condamnés à disparaître…

Poinsettia____©Michele Ruffin

Poinsettia___©Michele Ruffin

Poinsettia___©MRPoinsettia_______©Michele Ruffin
« Quand les poinsettias
pour la Saint Nicolas
offrent tout leur éclat
Je me dis que Tu es là
tout près de moi… »

quand le fusing se pend au cou

fusingplaque008aMRDeux techniques
pour des résultats différents

superposition de découpe de verre de couleur
ou jeux de poudre, coquilles ou grains de verre

qu’importe la pratique, le résultat est toujours magique

fusing superposition de verre
fusingcollagebbbbb des petits pendentifs
en train de voir le jour,
avant cuisson et au sortir du four…
la magie de la fusion
et
de la compatibilité des verres…
fusing plaque01 _ PENDENTIF
pendentif bijoux
arrivez vous à départager les deux techniques ?
ci dessus jeux de poudre
ci dessous mixte des deux techniques
fusingpendentifs_

Ce que les photos ne rendent pas, c’est la profondeur que donne les jeux de poudre enserrés entre deux plaques de verre et le relief effectif sur les pendentifs où superposition de verre a été faite, pour ma part j’ai du mal à choisir mes préférés …
Alors je continue mes essais,
il faut dire que le travail est très différent d’une technique à l’autre, donc…
« Moi vouloir être un pendentif pour que tu puisses me pendre à ton cou » 🙂
_______________________________
_______________________________
petit rappel du jeu-concours ouvert jusqu’au 1er septembre
jeu concours goulots

Collection « goulots »

goulot incolore
Goulot, nom masculin, désignant le Col d’une bouteille.
Synonyme bec, canal, col, cou, ouverture goulots2014_

« Dans l’ouverture de son chemisier,
à l’orée de son cou et juste en dessous du col,
elle portait un « goulot » qui attirait tous les regards… »

______________________________________
port du "goulot"

goulot_art écolo
recycler
jeu de verre
jeu
jouer avec les températures
jeu
jouer avec les couleurs
découvrir un résultat en jouant des formes, des positions, des températures…
Chercher le joyau à partir de rien ou presque, recycler… et…
donner une autre vie à la chose
🙂
______________________________________

goulots2014
goulotincolore_Chaque goulot est unique
Chaque goulot a son truc
Bouteilles recyclées de bière, de vin blanc rouge ou rosé, de crémant, de champagne, de vodka, de rhum ou cognac… chaque verre raconte une histoire et donne vie à son « goulot »
Quelques uns ont qui sait un peu de mon ADN car le travail sans gants a mes faveurs, et que Monsieur le verre a un côté assassin, mais …. cela fait aussi partie de son charme…

😉

« Autour de mon cou, je porte ce goulot…. qui autant que des mots me parle et m’apaise… »
___________________________________________
Et pour finir

je vous propose de jouer
pour tenter de gagner votre « goulot »
pour la rentrée
3 « goulots » seront mis en jeu
pour cela,

1 aimer la page Éléphant Gris
en cliquant sur le premier logo 2e colonne de cette page (ou sur un goulot de la page)
(à ce jour déjà 154 « j’aime » en faites vous partie ?)

2 pour multiplier vos chances,
partager l’info sur facebook, twitter, ou sur votre blog

laissez moi un « fait » en message sur ma page pour m’en informer
si le tirage au sort vous est favorable, je vous contacterai par email début septembre

goulot bleu
jeu concours goulots

Verre à plat

On s’en va vers du verre se prendre des revers de verre pour finir par mettre le verre à plat… en temps de crise, le recyclage y a pas mieux…
Je m’obstine à vouloir allier deux passions
la terre
le verre
dans un seul four !
Des expériences qui font grandir … ou pas…
Glass Bottle essai A

trouver une courbe de fusion
avec un four à résistance que je préférerai ne pas traumatiser à coup de chocs thermiques me pose problème…
S’amuser en recyclant, c’est fun s’il y a résultats à la clé !
principe de la fusion du verre (fusing) et technique de thermoformage « slumping »…

2_Glass_Bottle_760

Maîtriser la courbe de cuisson des pièces pour éviter l’apparition des tensions dans le verre (compatibilité des verres : même catégorie et même coefficient de dilatation)
3_Glass_Bottle_Le principe est de refroidir le verre rapidement jusqu’au point de recuisson, palier se situant en dessous du point de ramollissement et donc en dessous des paliers de travail.
Test des moules 780Respecter une durée déterminée par l’épaisseur de la pièce à ce palier… avant le refroidissement total de la pièce.

La descente en température peut s’opérer en ouvrant la porte du four pour laisser s’échapper la chaleur accumulée par les pièces ; lorsque l’on a atteint la température de recuisson, on maintient cette chaleur pendant la durée nécessaire CQFD 🙂
Glass Bottle 770

verre à plat Donc entre les conseils de mon maître verrier que je dois saoûler avec mes questions à chacun de mes passages,
mes recherches sur la toile,
les fours que j’enchaîne sans me soucier de ma facture d’électricité ce qui me fera sans doute moins rire prochainement,
je tâtonne…
éviter la dévitrification, obtenir la forme souhaitée en gardant le souvenir de la bouteille de départ mais en lui donnant une nouvelle vie…. voilà mes nouvelles préoccupations…
P1450216-

A petits pas, j’avance 🙂

Encore un peu de tests et de travail
mais…

bientôt ….

quand j’aurai vidé assez de bouteilles …
l’heure sera de
découvrir
un éléphant en verre recyclé

ou
celle de ne plus voir mon voisin…
P1450197_
A suivre . . . 🙂

Délires de verre

verre_Non je ne pense pas qu’à boire 🙂
bien que je le confesse, j’aime avoir un verre plein…

2011_elephant cristal
En 2011,

je découvre l’atelier d’Anne,

et me lance dans

un stage pâte de verre

dont il résultera

ce petit éléphant

en cristal
____________________________

C’est pour moi une découverte
découverte d’un nouveau matériau
découverte de nouvelles possibilités
découverte d’un nouveau monde

2011_ELMER DE VERRE_Grâce à Anne, je démarre ensuite un premier stage fusing
elephant_blanc___bien entendu, je pense éléphant, je vois éléphant, donc je créée éléphant…
__________________________
coupelle bleueJe commence par des mini coupelles, puis un service de table, des cendriers personnalisés pour les copines fumeuses… les cours se suivent, les créations naissent et… je me prends vraiment de passion pour ces cours, rencontres, où en toute amitié et bien conseillée, je réalise mes lubies.
____________________________
assiette_.
Jouer
avec les motifs

Jouer
avec les couleurs

Jouer
avec les épaisseurs

Jouer à créer… assiette_____
______________________________
elephant_bleu___

Ici,
le projet était un mobile
pour illuminer mes baies vitrées les jours gris
« ça arrive quelques fois en Alsace »elephant_orange___

Donc, on commence par la création d’un pochoir,
puis la découpe des supports en verre,
et ensuite on joue avec,
ici,
de la poudre de verre
et, sur l’orientation de mon éléphant…
détail important 🙂
__________________________________
P1450011_
La difficulté
pour l’être patient
et
délicat
que je suis
a été de reprendre mon pochoir sans altérer mon motif…
mais là

encore

Anne veille
donc mes éléphants ressemblent à des éléphants….

La cuisson est lancée
Il faudra patienter pour le résultat.

Ensuite, nettoyage des canaux prévus pour passer mon câble…
et viendra le montage…
____________________________
Là, j’ai un peu honte car autant je peux montrer d’impatience à voir et avoir mes cuissons,
autant je me suis laissée vivre pour faire mon montage,
mais chut,
on ne dira rien à Anne 🙂
Et ce qui importe est le résultat !
maison

pour en savoir plus sur Anne… atelier Verre à Part

Revers de verre

Après ce pervers revers sur la route du verre

Eléphant Gris un peu vert persévère…

il ne faut pas être trop sévère,
il erre, espère,
cherche des repères
du verre naîtra le verre !

Dans sa quête du travail sur verre recyclé,
il a déjà compris que le verre de bouteille fond a une température plus basse que des verres « neuf » ou de meilleure qualité.

Anne ma sœur Anne… au secours

ce qui ne veut pas dire que le verre à bouteille soit plus facile à travailler que du « bon » verre ; le verre ça se ramolli progressivement en fonction de la composition du verre…
Il semblerait que les verres n’ont pas de point de fusion précis ;
les verres ordinaires (bouteilles, flacons), se ramollissent à partir de 550 à 600°C.
mais plus le verre est riche en silice plus la température sera élevée, soit au minimum 750°
Le premier essai sur verre recyclé étant monté jusqu’à 830°,
il est clair qu’ un problème est né… mais avec la terre, un petit 1250° n’étant pas un souci cette courbe de température pouvait sembler correcte…

On se console et on répète :
« On ne s’improvise pas verrier »
et
« Qui ne tente rien, n’a rien »
🙂
Il a été dit que « C’est en se lançant dans l’expérimentation qu’on fait de merveilleuses découvertes, qui sortent de l’ordinaire et du déjà-vu. Tous les plus grands créateurs sont des aventuriers.« , alors Eléphant Gris croise les pattes…

Donc on ne se décourage pas, on se motive et on recommence, en révisant ses températures
les bouteilles de verre de vin sont produites à partir d’un verre sodocalcique, le plus commun des verres sensible aux chocs thermiques et utilisé en bouteillerie.

Je remets donc ma bouteille dans mon four froid et je monte mon four en température le plus rapidement jusqu’à 700°,
arrivé à ce premier palier, avec l’espoir que le verre sera suffisamment pâteux pour s’affaisser un peu et pas trop, puis laisse mon four descendre à 532°, palier que je maintiens 50mn.
pour supprimer les tensions qui auraient pu apparaître pendant la descente.
puis
troisième étape,
je laisse refroidir le four jusqu’à la température ambiante.

Et le moins que l’on puisse dire,
c’est que ce n’est pas gagné,
mais…
il y a de l’espoir !


Après
les
essais
précédents
inspirés des

courbes de température du verre
données ici

830°/550°2H30/450°2H30 trop chaud,

550°32mn / 420°10mn rien n’a bougé,

700°/532°50mn
est un moindre mal

pour les verriers en herbe comme moi d’autres recettes sur le verre de bouteilles sont données ici, et
un convertisseur degré(s) Fahrenheit en degré(s) Celsius ici

bien entendu, il aura fallu que je tombe sur ces sites après mes premiers essais… dommage, cela m’aurait évité quelques tracas

la patience d’ Eléphant Gris est de notoriété publique 🙂

Maintenant,
il me faut penser à mieux protéger mon four,
pleurer chez l’homme pour qu’il regarde si les dégâts sont importants,
dessiner, puis travailler mes moules ou supports pour créer « mon objet recyclé »
ajuster la température de ma courbe de température : quelques degrés de + ne seront pas superflus
et trouver un spray antidévitrificateur (borax, borate de sodium) … de façon à ce que mes jeux de verre recyclé offre réellement une deuxième vie à mes bouteilles de verre
pour que
tel le phœnix
du verre renaisse le verre !

A l’heure, où il est préconisé d’économiser l’énergie
ces essais devront attendre un peu,
chauffer mon atelier par ses températures relève du délire, y travailler la terre aussi quant à lancer un four alors que certains n’ont plus d’électricité ne me semble pour l’heure pas très citoyen, donc, on attendra un peu…

Vers du verre

Le premier four 2012 sera un four de verre
mes différents stages chez Anne m’ont donné le virus et en attendant d’y retourner, je n’ai pu résister à l’expérience de l’essai d’une cuisson de verre en amateur avec les moyens du bord…

Après des recherches sur la toile de courbes de température,
différentes pour chaque type de verre et chaque épaisseur de verre,
quelques savants calculs
(la température des cuissons est variable suivant les épaisseurs des verres)
et
malgré ce grain de folie qui me poursuit,
je me lance.
un handicap mon four n’est pas un four de thermoformage ou fusing et mon programmateur ne me permet pas de réaliser les 6 paliers projetés, il va donc me falloir ne pas trop m’éloigner de mon four pour le guider manuellement.

Il est 13h40, c’est parti pour ma première cuisson verre…
Aurai je encore un four après 🙂
je ne tiens plus en place
j’ai trouvé un nouveau jeu….


Car si mon essai fonctionne,
une porte pourra s’ouvrir pour de nouvelles aventures,
dans un esprit récupération, j’ai un projet recyclage à partir du détournement de bouteilles travaillées à plat qui pourrait alors être exploité….
mais attendons la suite…
en attendant je rêve sur l’autre vie des bouteilles…. clic

Il me faut vérifier ma montée en température,
j’aimerai atteindre 520° en une heure,
mon four tiendra t il le challenge ou est il trop faible….
attendre
que c’est long une heure, 60 mn…. il est des moments où l’espace temps semble immobile….

14H03, mon four semble répondre au challenge, il est déjà à 230° (il est parti de -1 car il gèle en Alsace)
14H25 : 359° encore 11mn pour atteindre le premier pallier soit 520°
14H40 : 431° une heure de passée…. ma montée en température est un peu lente puisque 100° en dessous de la température souhaitée… pour le premier palier.
15H : 477°
deux heures après son lancement mon four est enfin à 570°, en route vers le 2e palier soit 830°….
16H : 659°
17h : 784°

17h25 : 830° on laisse redescendre en température jusqu’à 531° pour le 3e palier…

19H Troisième palier ou je vais maintenir la température de 531° pendant 2H30

21h30 Laisser tomber la température à 450°, et pour ce quatrième palier, dernière re-programmation de mon four pour encore une fois encore maintenir le four 2H30 à 450°, le processus de refroidissement est important parait il…

Puis on laissera faire les choses jusqu’à refroidissement complet du four, jusqu’à température ambiante
(le défournement des pièces ne peut se faire qu’à partir de moins de 80°).

On a laissé passer la nuit…
Ce matin, 2 février, fête de la chandeleur,
à l’extérieur les températures annoncées sont à -9 avec un ressenti de -20…
Je vais braver ce froid pour aller de mon chez moi chauffé vers mon glacial atelier pour me rendre compte qu’il est encore à 162°… attendre, encore attendre pour savoir…. à 10H encore 137°…. à 12h 108°
et quand enfin,
vers 15h30
mon four est à température
ou
je peux l’ouvrir

il me convient de reconnaître
qu’on ne s’improvise pas verrier 🙂

il va me falloir revoir mes courbes de température car à première vu mon verre a eu chaud… et pourtant j’étais loin des 1250° que je donne à ma terre !
consolation : mon séparateur était efficace donc aucun dégât !
Si vous cherchez la désillusion, n’hésitez pas à suivre ce « tutoriel » à la lettre…

Une technique à trouver, une recherche à l’instinct ou l’envie, tant que les formules ne viendront pas remplacer le jeu ou la magie de l’essai, le travail du verre recyclé laisse au facteur hasard, entre la déformation et le ramollissement, une belle place permettant de laisser une marge de manœuvre sympathique pour laisser son empreinte dans un monde où les artistes ne manquent pas.

Eléphants de poudre

Toujours dans le programme « Fusing thermoformage » de l’atelier Verre à part d’Anne Gravalon
Mon deuxième choix de création grâce aux enseignements d’Anne…
Petites coupelles pour une initiation au travail avec de la poudre de verre colorée.
Et voilà mes coupelles « Poudre d’éléphant » après une première cuisson (version bleue)
Coupelle - Poudre d'éléphant - première cuisson
Et le pli pris,
la collection s’aggrandit…Poudre d' elephants
Je varie l’emplacement de l’éléphant,
tantôt à droite, tantôt à gauche, j’ose même le milieu…
et oui,
il ne faut pas croire,
il y a de la recherche…
ma place
Poudre elephants rouge et vert avant cuissonJe saupoudre…
Dose, surdose…
Je passe au rouge….
puis au vert
le tout en racontant ma vie….
c’est du « sport » ce genre de stage,
on ne se rend pas compte…
Mais on en ressort, ressourcé.

Dire qu’il y en a qui paye pour voir un psy… !

Et après deux passages au four,
une première
pour fixer la poudre de verre
et une deuxième
pour la forme,

(il y a des histoires de température en fonction de ce que l’on veut obtenir,
mais là,
je suis l’élève, « vacances, j’oublie tout ! »
donc Anne se débrouille avec tous les problèmes techniques pendant que, moi, je me la joue  » Artiste  » avec un grand A tant qu’à faire…)

on obtient…
un original service de coupelles en verre unique et à mon image…
un produit éléphantesquement alsacien
elle n’est pas belle la vie !
elephants de poudre sur fond alsacien
Parce que ces petits éléphants alsaciens bas-rhinois ne renient pas leurs origines.
Nés en Alsace, à Barr, dans l’ atelier Verre à Part,
ils trônent sur une nappe ancienne brodée main représentant la cathédrale de Strasbourg et une alsacienne.

MR gravé en bas à droite… pour pouvoir dire qu’elles sont signées mais surtout que j’ai testé l’appareil à gravure… !
Merci Anne pour cette nouvelle expérience.

Sculpture en pâte de verre

Le temps d’un stage, « intitulé Pâte de verre »,
j’ai squatté l’atelier
Verre à part
d’Anne Gravalon
pour être initiée à la technique de la pâte de verre en réalisant en 5 étapes une création de sculpture en pâte de verre.
Une expérience superbe
que je ne peux que vous encourager à tenter si Barr est dans vos environs.
Nous étions 4 « élèves » avec une connaissance du modelage très différente,
l’une d’entre nous était totalement novice…. et pourtant chacune a eu un spectaculaire résultat.
Il faut dire qu’ Anne veille au grain 🙂

étape 1 - modelageCinq séances de 2h30 pour me faire une pièce.
Anne nous laissant le choix de la création à réaliser, j’ai opté pour…
au hasard, … un éléphant !
préparation pour le moulage
La technique utilisée au cours de ce stage de pâte de verre est la « technique de la cire perdue ».
Cette technique est utilisée pour la réalisation de pièces uniques en verre (ou en métal).
Deux séances pour le modelage et
un premier contact
pour moi
avec la cire….

et bien,
c’est une découverte !

au premier abord
je me suis demandée
dans quoi je m’étais lancée

puis à force de manipulation et avec les conseils d’Anne, on en arrive à se faire à ce toucher et contact si différent de celui de l’argile.

fabriquer le mouleLa troisième séance, après quelques finitions sur la pièce, consiste au moulage de l’oeuvre créée…
faire un moule en plâtre et prévoir les évents
une technique que gère Anne à merveille
l’éléphant est placé dans cette boîte dans laquelle on coule du plâtre réfractaire pour constituer le moule.

Le moule fait
il sèchera puis
la cire sera chauffée pour fondre et laisser place à un réceptacle prêt à recevoir
le verre.

ambre ou parme ?Quatrième séance
choisir son verre, sa couleur….
calculer la quantité de verre nécessaire à la sculpture,
puis piler les gros morceaux de verrre de façon à les faire pénétrer dans le moule (les pattes de l’éléphant sont finalement assez fines…)
remplir le moule qui semble trop petit pour accueillir la quantité nécessaire de verre…
Si j’étais ravie de ne pas à avoir à évider ma pièce comme je l’aurai fait pour la cuisson d’une pièce en céramique
je me rends compte que remplir son moule à partir des pattes de l’éléphant n’est pas forcément de la tarte
la difficulté évitée en temps 1 se retrouve au temps 4….

Le moule sera ensuite positionné dans le four avec la quantité de verre nécessaire placé dans l’entonnoir d’alimentation. Le four sera monté à la température permettant au verre de se ramollir pour qu’il descende remplir l’espace disponible au sein du moule.
Le temps passé au four chauffe + refroidissement en respectant des paliers de température peut atteindre 4 jours…

elephantCinquième et dernière séance
la découverte de l’œuvre….
Suspense
as t’on fait le bon choix de couleur ?
la pièce sera t elle fidèle à l’image que je m’en suis faite ?

Pour le savoir il faut :
dégager sa pièce du plâtre qui l’habille
la nettoyer….
et encore travailler la pièce par meulage et polissage pour obtenir l’état de surface souhaité (mais ça c’est Anne qui nous le fera…)

et voilà le résultat….
un éléphant en cristal couleur ambre !
Eléphant en cristal couleur ambre - pièce unique © Michèle Ruffin

En conclusion
je suis emballée
je sens que je vais retenter l’expérience
j’ai encore tant de choses à voir et la compagnie d’Anne est un régal !
mais d’abord je vais passer par un stage fusing, puis chalumeau….
j’ai encore tant de choses à découvrir…