Modelage d’un chat


Première étape, le modelage : mise en forme d’un morceau d’argile jusqu’à l’obtention de la figure désirée ou approchant l’idée que l’on ce fait de sa création…
Je sais qu’on dit « du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas » mais les mots, toujours les mots…
Chez moi, il y a le rêve et, la réalité… et tout cela ne se confond pas forcément 🙂

Deuxième étape, l’argile commence à durcir et atteint la consistance du cuir. Il convient d’évider le chat de façon à retirer le maximum d’argile pour éviter de laisser des masses trop épaisses où une bulle d’air pourrait subsister (risque d’explosion à la cuisson).
J’adore… Toujours la peur de perforer sa pièce, bien que tout soit rattrapable, mais quand même on s’attache à ces petites choses qui sortent de nos petits doigts…
Donc travail tout en douceur, sans précipitation, avec patience… Tout moi en somme !

Ouverture du Chat, on va lui sortir les entrailles ! (évidement )

Après colmatage des plaies…, (gaillochage puis barbotine) on recommence de la même façon avec la tête car non accessible depuis le dos du chat…

Troisième étape, le séchage.
Il faudra donc attendre que la pièce soit bien sèche pour pouvoir ensuite prévoir les cuissons.(la règle est : ne pas forcer les choses et de maintenir un environnement moyen.) Le soleil est à éviter mais la tentation d’activer le processus est grande…

Le plaisir de l’artisanat est que même si ce deuxième chat reste dans la lignée du premier, chaque pièce reste unique .

2 réponses sur “Modelage d’un chat”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *