Recette de la Mamajuana

dégustation en république dominicaineLe Gaïac est un bois brun verdâtre très dur aussi appelé « bois saint » ou « bois de vie » (son bois a été utilisé en décoction jusqu’à l’invention de médicaments modernes, dans le traitement de la syphilis et de la tuberculose ; sa sève servait au traitement de l’arthrite.)
Le bois de gaïac est un des composants de l’élixir de jouvence » appelé en République Dominicaine : Mamajuana
Les dominicains y attribuent des vertus aphrodisiaques, anti-rhumatismale et aussi curatives à condition d’en boire comme eux tous les jours un petit verre au réveil…
La résine de ce bois est utilisée en médecine depuis des siècles.

MamajuanaRecette pour faire sa Mamajuana
Il y a plusieurs façons de la préparer, et bien souvent c’est chacun à sa sauce.
« bois bandé » en Caraïbe Française, en République Dominicaine on vous parlera de la Mamajuana.

Vin blanc ou rouge, n’importe lequel, remplir la bouteille (contenant les bouts de bois et racines) de vin et laisse infuser pendant quelques jours (4 à 7 jours).
ensuite il faut jeter le vin et renouveler l’opération 3 ou 4 fois
une fois le le mélange de « branchage » bien imprégnées
Vider la bouteille du vin et la remplir la avec
la moitié de miel liquide (miel de sucre de canne)
et l’autre de rhum
mamajuanacertains y rajoutent des épices cannelle, gaïac, agave, clous de girofle tout est une question de gout
laisser reposer pendant plusieurs semaines
la mamajuana est prête :
à boire avec modération 🙂
mamajuana_

C’est excellent pour les maux d’estomac et pour un tas d’autres choses, à les en croire c’est un élixir de vie…
rhum, mamajuana

Art ethnique aux Caraïbes

En République Dominicaine, l’art ethnique s’impose comme étant réalisé sous l’emprise de plantes hallucinogènes (inhalation de la poudre de la Cohoba)
Le yopo est une poudre fortement hallucinogène en raison de la présence d’alcaloïdes indoliques, prisée comme le tabac. La poudre à priser est préparée avec les graines que produit l’Anadenanthera peregrina – un arbre de la famille des Légumineuses dont les fruits (gousses) contiennent entre six et douze graines. Cet arbre atteint 20 mètres de hauteur et de 60 cm de diamètre

dieu en position cérémoniale Cemi
représente un dieu
au cours d’une cérémonie religieuse Tainos
qui selon leurs croyances religieuses
communique avec leurs dieux
en prenant
la position
de chef behique
dans le rite de Cohoba

« Il n’y a pas de mal à se faire du bien… »
Chez nous on dit que cela rend sourd, tout est visiblement une question de culture puisqu’ailleurs cela facilite la communication !

_____________________________ 🙂
chef-cacique
L’opposition complémentaire entre le chef (cacique)
et le sorcier (behique) symbolise la dualité des frères jumeaux siamois avec l’alternance entre le jour et la nuit, le soleil et la lune, la vie et la mort. Le chef et le sorcier, tous deux chamanes, correspondent avec les esprits sous l’effet des narcotiques.
art_soleil_
Anthropomorphe soleil

Le soleil se lève
de la grotte de Mautiabibuel
(fils de l’aube ou Seigneur de l’aube)
où il revient se cacher
quand la lune se lève.
_____________________________
Anthropomorphe Lune
Anthropomorphe lune
la lune
se lève de la grotte de Mautiatibuel
(fils de l’aube ou le dieu de l’aube),
à la tombée de la nuit
et y revient quand le soleil se lève
_____________________________
Cette dualité complémentaire symbolise le cycle de la vie.

Dieu de la CohobaDieu de Cohoba
Ce dieu CEMI
portait une plaque sur sa tête,
contenant une poudre la cohoba
qui est inhalée au cours de la cérémonie religieuse propre aux Tainos.
C’est le rituel de Cohoba,
La plus importante cérémonie Tainos…
Le rite de la cohoba
Au cours de cérémonies religieuses, le behíque dialogue avec les dieux. Pour cela il s’introduit dans le gosier une spatule pour vomir et se purifier avant de se livrer au Cemí puis il inhale sa poudre hallucinogène.
Parvenu à l’extase, il dialogue avec les dieux pour connaître leurs desseins.

________________________________________
Shaman ou behiqueShaman ou behique « Witch Doctor »
un sorcier, qui savait tout sur les plantes, la médecine naturelle, et les substances responsables de la guérison des maladies
Prêtre qui conduit la cérémonie Cohoba et mène les rituels religieux (directeur du rite de cohoba)
Les behíques sont des chamans chargés de la vie religieuse, des pratiques curatives et divinatoires, et des rites initiatiques.

Les Taïnos, ou Tainos, sont considérés comme une ethnie amérindienne faisant partie du groupe des Arawaks, qui occupait les grandes Antilles lors de l’arrivée des Européens au XVe siècle.
Des sites de peuplement datant d’à partir du VIIIe siècle ont été répertoriés dans les Grandes Antilles, principalement à Quisqueya, renommé « La Española » (actuelle République Dominicaine et Haïti)

totem

Excursion vers l’île Saona

Rendez vous à la réception de l’ hôtel a 7h du matin.
plantation de cannes à sucreUn bus vient nous chercher pour nous emmener au petit village de Bayahibe, ancien village de pêcheurs, lieu de départ de notre excursion en bateau vers l’île de Saona.
La conduite automobile des Dominicains est le moins qu’on puisse dire particulière, mais nous arrivons entiers après une pause dans un petit commerce sur le chemin des fois que nous aurions trop de dollards sur nous !
En chemin,
nous longeons des plantations de cannes à sucre.
Bayahibe, ancien village de pêcheurs
De Bayahibe
est prévue une excursion en « lancha »,
bateau rapide vers l’île de Saona,
située à l’extrême Sud-Est de la République Dominicaine.
Shari Elba C27P
Saona est la plus grande des îles de l’Espagnola (130 km2), et, fait partie du Parc National de l’Est.
Elle sert de sanctuaire à diverses espèces d’oiseaux migrateurs.

Nous voilà partis pour 45 mn de bateau à moteur avec escale dans la plus grande piscine naturelle du pays où l’on vous offre de la « vitamine » (rhum) à boire… et où l’on vous filme en vous promettant moyennant rémunération une vidéo défiant toute concurrence…
(je ne peux après expérience que vous inciter à la méfiance)

l’eau bleue turquoise à 26° nous arrive à peu près à la taille et bien sur nous trouvons les fameuses étoiles de mer rouges qu’il ne faut pas tenir hors de l’eau sous peine de les faire mourrir.
(Un banc de sable reliquat d’une tornade s’est répandu à cet endroit ce qui fait que le niveau de l’eau est très bas).
Saona l'île
A Saona, transat, buffet , « vitamine », massages nous sont proposésbuffet
le sable est blanc,

la mer bleue turquoise,

le soleil chaud et

les palmiers
dignes des cartes postales
palmier sur l'île saonadéchets cochons poules
si
on ne s’éloigne pas trop
du bord de plage
en direction des cabanons
où le tri des déchets
n’est pas encore vraiment en vigueur !

catamaranPour le retour Saona vers Bayahibe nous embarquons sur un Catamaran , a voile , de 20 mètres, pour une mini croisière de 1h30, environ où le Merengue (musique locale) raisonne fort et la vitamine largement distribuée…
la bonne humeur rend le touriste généreux…
Retour à Punta Cana en bus.
Journée ramenée à 65 dollards après négociation sur les 95 proposés au départ (merci Marlène)
si on ne rajoute pas les pourboires quémandés de ci de là
🙂 !

Punta Cana « plage » …

blog061Il est
des images
qui
se passent
de commentaires !
ciel punta cana
La mer,

le soleil,

le sable…

et les palmiers !les pieds dans l'eau

Que demander de plus ?

ciel
🙂

Quand vous voulez

je repars

plage punta cana

punta cana
La République Dominicaine se trouve dans les Caraïbes, entre Puerto Rico, Cuba et la Jamaïque.
Beaucoup de soleil,
le rhum « vitamine » distribué à tour de bras,
une pointe de bachata et le merengue (musique locale)
offrent la promesse de vacances de rêve
car il faut reconnaître que l’on ne va pas en République dominicaine pour son patrimoine architectural.

Mieux qu’en rêve !

Punta Cana
Retour difficile de mon séjour au  » Grand Palladium Palace Resort Spa » de Punta Cana en République Dominicaine.
verre de bienvenue...
Décalage horaire,
10 heures de vol…
Mais le prix
en valait la chandelle
On arrive
et le temps de récupérer
les clefs
de la chambre
et que le porteur,
en tenue coloniale,
dépose les bagages dans les chambres,
on boit le pot d’accueil…

les fleurs en signe de bienvenue
Première surprise
ma chambre
est en fait une suite !
l'entrée ouvre sur le spa ! En ouvrant la porte,
on tombe
sur une baignoire spa
qui donne
sur un petit salon (télé, frigo rempli…)
un petit salon
et
en montant à l’étage
on tombe

sur la chambre !
Voilà qui commençait bien
cette escapade au bout du monde 🙂
les lits à l'étage...
Et tout à ma joie,
j’ouvre les rideaux
et de mon balcon
super vue
sur
des palmiers !
vue en regardant le ciel !
tronc de palmier, une merveille de perfection !palmiers

Soleil, mer, sable chaud… le rêve et le tout « All inclusive »
Pour voir la mer, il faudra revenir demain…
avec le décalage horaire on est arrivé à 21 heures ce qui correspondait à 3 heures du matin pour vous (5 H de décalage en hiver contre 6 H en été).

Destination Punta Cana en République Domicaine »

Destination Punta Cana en République Domicaine…
A l’heure où vous lirez ce titre je serai en route vers le vol qui n’emporte sur les Iles…punta-cana-republique-dominicaine
Entre la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique, Punta Cana est une station balnéaire réputée de République Dominicaine.
Le Grand Palladium Palace Resort Spa and Casino est un immense complexe all inclusive de trois hôtels bordant la magnifique plage de Bavaro. Le Palace affiche sérénité et calme.
(Je n’ai plus l’âge de dormir à la belle étoile… et comme beaucoup de touristes je recherche le confort et à profiter des plages tout en sachant que je serai choyée dans mon hôtel…
et… le soleil !)

Mais il y a aussi de belles excursions à faire, l’embarras du choix…
Que vais je choisir ? (réponse à mon retour)

plage-punta-canaPunta Cana est célèbre pour ses immenses plages au sable blanc et fin. plage-punta-cana02
La vie nocturne de la ville est aussi très intense les multiples night-clubs diffusent bachata et merengue, musiques typiques de cette région des Caraïbes…

La météo à Punta Cana

Pour en savoir plus, il faudra attendre mon retour…
mais pour que vous ne m’oubliez pas, j’ai continué à alimenter mon blog pendant mon absence…
la programmation, tout un art !

Et si vous en voulez plus tout de suite… un guide sympa sur la République Dominicaine