Sa majorité

Il est loin le temps où adolescente j’écoutais Moustaki puis Reggiani chanter « votre fille a 20 ans« ….
Un temps où je ne savais pas encore qu’un jour j’aurai une fille
Un temps où ces paroles n’étaient que poésie, et ne représentaient qu’une jolie petite histoire…
Les aiguilles ont tournées, et un jour, un 7 novembre il y a 18 ans Juliana est arrivée…

18 ans !

il me faut l’écrire pour le croire, hier encore elle était si petite….
2013 Juliana

«  le temps qui passe
m’efface…
Trace sur ma face
crevasses…
Cocasse !
Le temps qui passe,
plus ne repasse
Je grimace,
tout passe…
 »

La maison petit à petit se vide…

Désormais il me faut me résoudre à n’avoir plus que des adultes autours de moi
bien que
tout au fond de mon cœur
cela reste mes petits bouts
qu’ils le veuillent ou non 🙂
Et voilà, encore une page qui se tourne,
la petite dernière est majeure…
1998 Juliana
Il faut ranger Nounoursgarçon maintenant 🙂
c’est l’été qui commence ma belle
et quand tu vas partir ma belle
il ne me restera pour me parler de toi
rien que Nounoursgarçon dans le fond du grenier

Cinquante Cinq ou 55

11 dit Onze fut une première
22 dit Vingt et deux, une seconde
33 dit Trente Trois, une autre chose de faite
44 dit Quarante Quatre, encore une autre étape
et
55 dit Cinquante Cinq, un cinquième cap

« Quand on a cinq ans, on sait son âge – au mois près. Même à vingt ans, on sait son âge. J’ai vingt-rois ans, dit-on, ou vingt-sept. Puis, à la trentaine, un étrange phénomène se produit. Ce n’est qu’une simple hésitation, au début. Quel âge as-tu ? Oh, j’ai… – dit-on avec assurance, et là on cale. On allait dire : trente trois, mais on n’a pas trente-trois ans. On en a trente-cinq. Et là, c’est embêtant, car on se demande si c’est le commencement de la fin. C’est le cas, bien sûr, mais il se passera des dizaines d’années avant qu’on ne l’admette. »
Sara Gruen – De l’eau pour les éléphants

En faisant le bilan
on ne sait pas trop s’il faut
se réjouir de voir tout le chemin parcouru
ou
pleurer de voir le peu potentiel qu’il reste à faire…. 66, 77, 88, 99 et le tour sera fini parce que 111 c’est tout de même un peu trop 🙂

A 55 ans, on se console en se disant qu’on a eu la chance d’avoir tenu ce temps contrairement à certains qui nous ont déjà fait faux bond…
On se dit qu’à ce stade
la sagesse devrait finir par venir s’installer
et que l’on va enfin prendre le temps de vivre…
On regarde ses enfants partir…

« Et on repart vers la centaine
Un demi siècle dans les reins … »

Envoi ce jour 27 août 2012 de ces cartes maximaphilie "Chachémoi"
Maximaphilie "Chachémoi" - premier envoi 27/08/2012


« Relativiser,
il paraît
que
cela
fait partie
d’un
processus
qui
s’appelle
vieillir. »

Philippe Labro

Noces de perles

A l’origine…
une rencontre

A l’époque Jean Michel Schonberg chantait
Le premier pas, J’aim’rais qu’elle fasse le premier pas.
Je sais que cela ne se fait pas.Pourtant j’aim’rais Que ce soit elle qui vienne à moi,Car, voyez vous, je n’ose pas Rechercher la manière De la voir, de lui plaire, L’approcher, lui parler, Et ne pas la brusquer,Lui dire des mots d’amour Sans savoir en retour
Si elle m’aimera Ou refusera ce premier pas.

Des fiançailles,


des préparatifs
en attendant
le jour J
soit
vous l’aurez compris
le 27 février 1982

en cela
30 ans après
rien n’a changé…
« Rien n’a changé et pourtant tout est différent
Rien n’est pareil et pourtant tout est comme avant »

Fête d’origine Païenne, au départ on ne fêtait que les noces d’argent (25 ans), les noces d’or (50 ans) et les noces de diamant (75 années de mariage) pour ceux qui y arrivaient 🙂

La vie a deux devenant de plus un plus un exploit et une affaire commerciale aussi fait apparaitre la célébration des anniversaires intermédiaires : coton un an, étain 10 ans…. (ça c’est ceux que moi j’ai fêté…)

l’anniversaire de mariage est donc une façon de fêter l’union de deux personnes et surtout de ce remémorer cette union ; chacun le célèbre à sa façon
un petit mot, des fleurs, un cadeau, une sortie un restaurant ou encore un week end ou un voyage pour se témoigner son amour.

1 an Coton / 2 ans Cuir / 3 ans Froment / 4 ans Cire / 5 ans Bois
6 ans Chypre / 7 ans Laine / 8 ans Coquelicot / 9 ans Faïence / 10 ans Étain
11 ans Corail/Zinc / 12 ans Soie / 13 ans Muguet / 14 ans Plomb / 15 ans Cristal
16 ans Saphir / 17 ans Rose / 18 ans Turquoise / 19 ans Cretonne / 20 ans Porcelaine
21 ans Opale / 22 ans Bronze / 23 ans Béryl / 24 ans Satin / 25 ans Argent
26 ans Jade / 27 ans Acajou / 28 ans Nickel / 29 ans Velours /30 ans Perle

30 ans de partage, de guerre et paix, de construction et blessures ; de rêves et projets plus ou moins réalisés, de contraintes et plaisirs partagés, 30 années passées à être la moitié d’un ensemble…
Et les parents de 4 bouts de lui, de moi, de nous…

_____________________________________________________


Deux façons de dire les choses… au choix 🙂

« Si tu crois un jour qu’je t’laisserai tomber pour un détail pour une futilité n’aie pas peur je saurais bien faire la différence
Si tu crains un jour qu’je t’laisserai fâner la fin de l’été, un mauvais cap à passer n’aie pas peur personne d’autre n’pourrait si facilement te remplacer
oh non pas toi vraiment pas toi
parce que c’est toi le seul à qui je peux dire qu’avec toi je n’ai plus peur de vieillir
parce que c’est toi rien que pour ça
parce que j’avoue j’suis pas non plus tentée d’rester seule dans un monde insensé »
Axelle Red

Parce que c’est Toi


Tu me dis que que tu me lis
tu es présent quand je me délie….
Aujourd’hui, tu vois
même si j’ai abusé
même si je divague
même si…
Si quoi d’abord….
Je te dédie cette page Toi
qui depuis mes quinze ans
répond présent à tous mes appels
(non ne dis pas que je suis toujours dans des états seconds…)
On dit que le temps passe
que tout il efface…
moi je dis qu’avec Toi l’amitié
à un prénom
Roland

dire les choses
les écrire,
se sentir seul(e) est ce que cela se dit…
cela se ressent pourtant
voilà pourquoi je le dis

être perdue…
tout d’un coup

plus d’horizons

le vide
le rien
le …. « je veux foutre le camp mais où…. »

et là ton numéro
ta messagerie… et mon délire….

une chose est sure
dans l’absence,
dans l’attente,
dans le rien du rien
et
je meurs pour rien
ou qu’est ce que je fait de ma vie…

s’il ait une bouée toujours disponible
c’est Toi
(s’il en fallait un ce sera celui là 🙂 )

et cela…
que je sois
dans l’excès
ou non
que j’abuse
ou non
que tu me croies
ou non

je n’ai que Toi
parce que c’est Toi que j’ai choisi comme ami

Je ne sais si j’ai eu d’autres occasions ou d’autres envies de me tourner vers d’autres horizons
mais si il y a un recours dont je n’ai jamais douté c’est le tien,
parce… c’est Toi
et que je suis moi …

alors si cela a un nom et que c’est cela l’amitié
merci Toi d’avoir croisé ma route
et surtout
d’avoir continué à me suivre et me subir… sans jamais changé de trottoir….

égoïste comme je suis
j’allais oublier le véritable objet de ce post

Joyeux anniversaire Roland

Comme quoi « la flèche »
n’était pas forcément le meilleur pseudo …

Un 18 janvier…


un Marcounet…
qui
enterre
son premier quart de siècle,

joyeux anniversaire Marc,

fête le bien,
même
si sans nous….
est ce que
cela
peut être
une vraie fête 🙂

25 ans plus tôt …. quand j’avais encore la gestion et la maîtrise de ton temps…

Le temps passe
Et
le bébé devient un jeune enfant
le jeune enfant
un jeune homme
et le jeune homme
un homme
et il reste les souvenirs….

25 années de joie

Aujourd’hui
« tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

« …tu peux être dur sans jamais être en rage,
…tu peux être brave et jamais imprudent,
…tu sais être bon, … tu sais être sage
Sans être moral ni pédant  »

tu es maintenant un homme
mon fils….
Rudyard Kipling ne me démentira pas

et je n’ai pas vu le temps passer !

JOYEUX ANNIVERSAIRE MARCO


Parce qu’il est impossible de te réduire à une image…

Le temps est assassin

Hector Berlioz écrivait
« Le temps est un grand maître.
Le malheur, c’est qu’il tue ses élèves. »

il faut malheureusement reconnaître qu’il y a un peu de vrai…

mais il vaut mieux en rire qu’en pleurer !

Paroles extraites de la chanson de 1986 de Renaud

A m’asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu’y en a
Te parler du bon temps qu’est mort ou qui r’viendra…

…Te raconter un peu comment j’étais mino
Les bonbecs fabuleux qu’on piquait chez l’ marchand
Car-en-sac et Minto, caramel à un franc
Et les mistrals gagnants


…Te raconter surtout les carambars d’antan et les cocos bohères
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

…Te raconter enfin qu’il faut aimer la vie
Et l’aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants

Toute petite parenthèse,

pour vous faire partager une information
vitale

aujourd’hui,

encore une fois,

j’ai un an de plus…

cela commence à chiffrer
2, 6, 18, 24, 50, 53…

mais je n’ai pas encore trouvé la recette pour remédier à cet état de fait
on part du principe que j’ai neuf mois sur la première image
j’imagine que je dois avoir 6 ans sur la deuxième photo
ce qui lui donne un âge de 48 ans donc 54 pour ma pomme…

Petit clin d’œil
aux jolies coupes
que
l’on me réservait dans ma tendre enfance
et
qui explique que depuis que je suis en âge de me gérer
j’ai fui les coiffeurs comme la peste
et
ai opté pour les cheveux longs…
et aussi aux carambars
qui à raison de 5 centimes le carambar
m’ont valu des conversions qui font encore rire le peu d’amis de l’époque qu’il me reste…

doucement mais surement le gris entre en moi

mais à ce jour
je ne triche pas encore…
et me refuse encore aux teintes miracle
voilà
pour vous
qui vous demandez à quoi ressemble Eléphant Gris !

un éléphant parmi tant d’autres 🙂


Combien de temps…
Combien de temps encore
Des années, des jours, des heures combien?
Quand j’y pense mon cœur bat si fort…
Combien de temps… Combien
Je l’aime tant, le temps qui reste…
Je veux rire, courir, parler, pleurer,
Et voir, et croire Et boire, danser,
Crier, manger, nager, bondir, désobéir
J’ai pas fini, j’ai pas fini
Voler, chanter, partir, repartir
Souffrir, aimer
je l’aime tant le temps qui reste

Combien de temps… Combien de temps encore?
Des années, des jours, des heures, combien?
Je veux des histoires, des voyages…
J’ai tant de gens à voir, tant d’images..
Des enfants, des femmes, des grands hommes,
Des petits hommes, des marrants, des tristes, Des très intelligents et des cons, C’est drôle, les cons, ça repose, C’est comme le feuillage au milieu des roses…
Combien de temps…
Combien de temps encore?
Des années, des jours, des heures, combien?

Serge Reggiani – LE TEMPS QUI RESTE – Paroles: Jean-Loup Dabadie, musique: Alain Goraguer, 2002

Scorpion

Parce qu’on a toutes et tous quelque part un scorpion
(23/10 – 22/11) dans sa vie
et qu’en ce moment ils sont à l’honneur
je vous invite à découvrir
L’humour piquant
du scorpion,
ce pince sans rire ! Made in Alsace

Le Skorpion aime chanter « Still loving you » le soir au fond des bois. Seulement, pour aimer, il faudrait, comme dit mon jardinier,
qu’il s’aime sans se planter. Sonst, sinon,
il aurait une tendance à être a bessele destructeur. Ce qui est rassurant, c’est qu’il commence d’abord par lui. Enfin parfois,
neet !

Aphorisimus
scorpion« En ce mois de novembre,
plus tu réfléchis, moins tu
vois clair.
Deux options,
changer de lunettes ou
attendre a bessele,
tout va s’arranger.
Bois un verre en
attendant ».

Et si cet horoscope de novembre vous convient, allez cherchez celui de votre signe Made in Alsace en cliquant sur le scorpion.

Voilà un extrait de « horoskop astrolochique » de novembre (à lire avec l’intonnation alsacienne SVP) que Made in Alsace propose sur son site avec en prime l’autorisation de le télécharger et de le diffuser largement à tous vos amis… une petite note de gaîté dans ce gris de novembre !

P.S. :
bon anniversaire le 7 Juliana, le 9 Audrey & André, le 10 Marlyse, le 21 Dany & Simone

A 53… j’explose tout

Secrets de four 61

« Parce que l’on est jamais aussi bien servi que par soi même…
Parce qu’aujourd’hui est une date spéciale pour moi puisque annuellement cette date me rappelle le temps qui passe…
ma jeunesse fout le camp ! 🙂

un « Géométrie Parallèle éléphantesque »
encore plus grand
cuit à haute température rien que pour moi
de façon à pouvoir le laisser affronter les rigueurs de l’hiver
dans mon jardin. »

explosionVoilà ce que vous auriez du lire
puisqu’écrit dans l’impatience de l’ouverture de mon four…

Mais, en terre,
on est à l’abri de rien
et à l’ouverture
je n’ai pu que constater que je venais d’avoir réussi ma deuxième explosion… prétention !
C’est mon four qui a voulu m’offrir un feu d’artifice et c’est réussi…

Voilà ce qui arrive lorsque l’on travaille mal et laisse passer les bulles d’air lors d’un assemblage …mon four m'a fait la fête !
Il ne me reste plus qu’à réfléchir comment me servir de cette expérience….
A 53… j’explose tout 🙂

Juliana

1996_Juliana_bapteme_« Ça commence comme un rêve d’enfant
On croit que c’est dimanche
Et que c’est le printemps »

« Toi et moi, on s’en va regarder
Le soleil sous les branches
Et puis parler de Toi »
1996_Juliana_1an_
2000_juliana_5ans_2005_juliana_10ans_
Juliana
caractéristiques du prénom :
Elles ont les pieds sur terre
et des opinions bien tranchées
Il est inutile d’essayer de les faire changer d’avis
Têtues,
parfois boudeuses et d’humeur changeante,
elles sont aussi très généreuses
et ne comptent pas leur peine pour rendre service

Leur gentillesse et leur féminité font tout leur charme
Elles aiment se battre et gagner

Travailleuses,
intelligentes,
chanceuses,
elles ont tous les atouts pour réussir dans la vie

2006_juliana 11 ans
La mienne, la seule, la vraie, l’unique est parfaite…
Bon anniversaire, ma fille.
2007_juliana_12ans_
Difficile
voir
impossible
de réduire
tes 14 années
en quelques photos

il y aurait fallu
en plus de la plongée,
un peu de hand,
un peu de capoëira,
un peu de poterie
et arts plastiques en tout genre,
2008_juliana_13ans_
mais aussi
un peu de tous les animaux que tu aimes,
un peu de ta famille,
un peu de tes amis,
ou
« un peu »
pour ne pas utiliser
son antonyme 🙂
de jeux virtuels…
2009_juliana_14ans
et surtout ses éclats de rire qui font mon bonheur

pour le reste c’est son jardin secret…
2009_juliana_14ans____

Cessez, je vous prie, de me dire que partager la vie d’un scorpion est une sinécure !
A chaque enfant qui naît, Le monde recommence. [Gilbert Bécaud]

Quelques grands noms nés le 7 novembre : Jeudi 7 novembre 1867, naissance de Marie Curie (née Sklodowska), prix Nobel de chimie.
Mardi 7 novembre 1899, naissance de Konrad Lorenz, éthologiste et zoologiste.
Vendredi 7 novembre 1913, naissance de Albert Camus, écrivain, prix Nobel de littérature en 1957. 1926, Graeme ALLWRIGHT
Jeudi 7 novembre 1929, naissance de Marc Favreau (Sol), comédien
monologuiste.
1963, Franck DUBOSC – 1967, David GUETTA
1975, RAPHAEL (HAROCHE)
Mardi 7 novembre 1995, naissance de Juliana, internaute qui fête
aujourd’hui ses 14 ans!

Rose

cadeau de Lucie_Lucas pour mon anniversaire Fées maison lance un sort à la blogosphère,
elle a levé sa baguette magique
et a dit
Rose
Alors bien que Gris, Eléphant Gris relève le défi
_____________ 🙂

Tout d’abord,
sur la droite le tableau qui m’a servi de montage,
superbe cadeau que j’ai eu il y a peu
mais qui malheureusement n’est pas signé
donc il m’est difficile de rendre hommage à l’artiste.

Je vous le montre avant de le saccager par mon montage ROSE….
rose
tout pour le thé – être à l’heure – prendre l’apéro avec quelques livres et prendre des notes…- et bien sur les coquetiers, boucles d’oreilles, tirelire etc.

Et parce que nous sommes le 25
et que le 25 est né, il y a 21 ans, un des quatre plus beau bébé de la planète
Eléphant Gris barrit : bon anniversaire « mon » Lucas