Malus evereste

On a pris le tournant du chemin de ronde, après le petit banc adossé au mur des lamentations, et en 18e position on tombe sur un petit arbre caduc nommé Pommier Malus Evereste.
C’est l’endroit du dernier soleil du soir avant la nuit… !
Arbuste ou arbre 5à forme régulière arrondie pouvant mesurer jusqu’à 5 m de haut comme de large) apprécié pour sa spectaculaire floraison printanière fleurs roses virant au blanc suivie d’une abondante fructification très décorative, les grappes de petites pommes insipides rouge-orangé de 1 à 3 cm de diamètre restant sur l’arbre jusqu’au milieu de l’hiver.
Ces pommes miniatures permettent par ailleurs de superbes décorations d’automne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *