boutons


Sans être fibulanomiste ou fibulanophile, on a toujours besoin d’un bouton chez soi…

Apparu au 12e siècle, le bouton existe décliné dans toutes les formes et toutes les matières. Jusqu’en 1920, les boutons étaient en bois, en os, en nacre ou en cuir.
Aujourd’hui, métaux, plastiques, céramique ont continué à faire évoluer le bouton qu’on trouve dans toutes les couleurs et aussi toutes les formes.
Cette diversité a attiré les collectionneurs qui s’appellent des «fibulanomistes».

des petits trous, des petits trous encore des petits trous… mais des trous fait de manière artisanale 🙂

voilà à quoi on s’amuse avec un peu de terre
à faire des trous…
et cela donne des boutons rustiques en céramique
Il ne reste plus qu’à tricoter les pulls ou trouver le béret sur lesquels les coudre…


C’est tout un art de coudre un bouton car il ne doit ni coller au support ni pendouiller ; alors on le coud en intercalant une aiguille (plus ou moins épaisse suivant le support) que l’on retire après couture cela laissera juste l’espace nécessaire entre la pièce et le bouton…

Une pensée sur “boutons”

  1. MDR…. Je n’avais jamais penser faire ça pour coudre un bouton…Mais à présent je penserai à toi à chaque fois…. Merci pour le t’tit truc qui simplifie la vie!
    Bonne soirée et gros bisous Michèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *