Hérissons en céramique


Il était une fois,
un hérisson sorti de terre pour faire le bonheur d’une Christine, collectionneuse d’hérissons,
mais son créateur avait des doutes sur sur allure,
et se mit à lui penser un petit frère….

La différence de couleur des piquants l’interpella…
la longueur du museau aussi…
et Éléphant Gris insatisfait
pensa qu’il fallait encore faire un essai
ayant entre temps pris conscience qu’il n’avait pas mis les oreilles de l’ hérisson en avant…

Jamais deux sans trois…
Et voilà comment naît une famille hérisson


Une satisfaction
tout de même
dans les teintes de mes hérissons…

Par contre
bien que ressemblant,
ils sont tout de même très différents….
c’est l’avantage du travail

artisanal,
chaque pièce est unique…
Y aura t-il un quatrième hérisson …..
Car à force d’écouter « mon fan club » commenter tel ou tel aspect de tel ou tel hérisson,
Eléphant Gris hésite sur le choix de la pièce qu’il offrira à sa Christine collectionneuse….
Il est clair qu’il reste la possibilité de faire cadeau de la famille… faut pas rêver tout de même …

Secrets de four 13

Encore et toujours, la magie opère…
L’attente est toujours aussi insupportable…
Dur l’apprentissage de la patience…

J’ai essayé la technique d’émaillage par aspersion sur mes cœurs, c’est amusant de voir le résultat… j’ai l’impression que l’émail a moins adhéré !
alors que le sous plat avec des cœurs a profité de la même technique, le résultat est tout autre !
peut être est ce du au fait que mes cœurs y sont passés 3 fois alors que le sous plat qu’une fois…
Il va falloir que je me documente sur la question…. 🙂
Mon troisième hérisson a des oreilles (et oui, il parait qu’un hérisson a des oreilles… pas aussi visibles que celles d’un éléphant, mais il en a !), et se rapproche en teinte du premier, je vous les montrerai ensemble plus tard…

Secrets de four 12

cuisson 1020°


un saladier, Dali 03 « éléphant alsacienne » revenant de la guerre (mais je vous en parlerai plus tard), des boutons, et surtout des retouches sur mes barrettes paréos, une salamandre (4e du nom !) et un hérisson n°2

barrettes à paréos, ou porte serviette ou suivant l’utilisation bijou !
Ces objets ont eu droit à une cuisson supplémentaire pour retouches sur les conseils de « mon Maître » car je n’avais pas émaillé les contours de la pièce, ce qui en cas de port en broche (exemple joint) ne donnait pas une impression de finition délicate.

Les finitions…
parlons en !
je crois que je ne suis bonne que pour le gros oeuvre

🙂

Hérisson
toujours en argile gris
avec jeu d’émail vert antique, été indien et noir…

Salamandre n°4
rayée dans des tons bleu cobalt et aubergine…

Secrets de four 11

On arrive en Octobre, voilà bientôt un an que je joue avec mon four
Les résultats ne sont point encore spectaculaires
mais on va se dire,
car il faut positiver,
qu’il y a un progrès, léger j’en conviens, mais progrès quand même…
Pour rassurer, Martine,
je dirai qu’il n’y a pas encore de quoi avoir la « grosse tête »… 🙂
La consolation est que chaque pièce est unique et que même dans les cas où je joue à la reproduire
comme mes cœurs par exemple, ils arrivent à rester différents tout en étant pareils…
Ce doit être la particularité du « fait main »… et sans pousser le vice trop loin, je dirai même que leurs défauts les mettent en valeur mutuellement ! (je vous avais prévenu, il faut PO SI TI VER !)

Autant on peut mettre plein de choses dans un four à biscuit,
puisque les pièces peuvent être « entassées »
avec prudence tout de même
autant, dès qu’il s’agit d’émaillage,
il faut être prudent
les pièces ne doivent en aucun cas se toucher entre elles
sous peine de se souder entre elles
donc avec un four à biscuit, je fais facilement deux fours d’émail…


chat,
coeur,
cloche,
hérisson,
moule à kouglof,
boutons,
boules de noël,
barrettes paréo « éléphant »…
ont pris place dans le premier four

entonnoir,
plaque d’atelier,
cendrier cochon,
sous-plat,
planchettes (gondolées mais émaillées tout de même)
cœurs ,
porte-encens,
porte-cartes,
et diverses suspension dans le second

Modelage d’un hérisson


argile grise
Le hérisson Erinaceus europaeus fait partie des mammifères insectivores de la famille des Erinacéidés.
Le hérisson est un animal semi-nocturne.
Il fait énormément de bruit en se goinfrant.
A la fin de l’automne, il commence à chercher un endroit pour hiberner.
Le hérisson bénéficie d’un statut de protection total par l’arrêté du 17 avril 1981.
Le hérisson n’est pas très exigeant. Une simple caisse retournée, recouverte de feuilles, avec une entrée suffit à l’accueillir.

base émail transparent, touches de noir, vert antique et été indien
Hérisson avant cuisson émaillage

Le hérisson, pour moi, c’est une pensée à Christine !
base émail transparent, touches de noir, vert antique et été indien
Hérisson après émaillage