A 53… j’explose tout

Secrets de four 61

« Parce que l’on est jamais aussi bien servi que par soi même…
Parce qu’aujourd’hui est une date spéciale pour moi puisque annuellement cette date me rappelle le temps qui passe…
ma jeunesse fout le camp ! 🙂

un « Géométrie Parallèle éléphantesque »
encore plus grand
cuit à haute température rien que pour moi
de façon à pouvoir le laisser affronter les rigueurs de l’hiver
dans mon jardin. »

explosionVoilà ce que vous auriez du lire
puisqu’écrit dans l’impatience de l’ouverture de mon four…

Mais, en terre,
on est à l’abri de rien
et à l’ouverture
je n’ai pu que constater que je venais d’avoir réussi ma deuxième explosion… prétention !
C’est mon four qui a voulu m’offrir un feu d’artifice et c’est réussi…

Voilà ce qui arrive lorsque l’on travaille mal et laisse passer les bulles d’air lors d’un assemblage …mon four m'a fait la fête !
Il ne me reste plus qu’à réfléchir comment me servir de cette expérience….
A 53… j’explose tout 🙂

« Géométrie parallèle éléphantesque »

"Geometrie Parallele Elephantesque" © Michèle RuffinParce qu’à deux, on est bien mieux…

L’ éléphant
« Géométrie Parallèle »
moyen format environ 25 cm
a rejoint son petit,
il lui a fallu un peu plus de temps pour se parer…

Manque encore les défenses définitives…

Donc en attendant
il se contente comme le petit
petit format environ 20 cm
de vulgaires pics en bois…

"Geometrie parallele elephantesque" © Michèle Ruffin

Sculpture céramique
« Géométrie parallèle éléphantesque »
© 2010 – Michèle Ruffin

Géométrie Parallèle

"Géomètrie Parallèle Chatoyante" - © Michèle Ruffin Au départ, une sphère ou une boule
qui petit à petit s’anime et prend vie…
Le premier né de la collection
« Géomètrie Parallèle  »
est l’éléphant que je voulais
composé uniquement de formes géométriques
Rond, carré, triangle…

"Géomètrie Parallele Cochonne" - © Michèle RuffinLe positionnement asymétrique et non parallèle de ses défenses
m’a convaincu que cette série ne pouvait que s’appeler
« Géométrie Parallèle »

allez savoir pourquoi….

Ensuite, le cochon s’est imposé

Puis
jamais deux sans trois
le chat
parce qu’une vie sans chat c’est pas une vie… 🙂
"Géomètrie parallèle" - © Michèle Ruffin

"Géométrie Parallèle éléphantesque" © Michèle RuffinVoila les trois premiers « Géométrie parallèle » (petit format) prêt à parader en attendant leurs grands frères qui n’ont pas encore eu droit à leurs finitions… (un petit avant goût)

Secrets de four 53

secrets de four 53
Coquillage
en grés
pour extérieur
première cuisson HT

plat carré

pampilles et magnets divers
pieds, coeurs, vaches
(mélange d’oxydes, couverte et verre)

masque félin
(jeu d’oxydes et d’émail et touche de verre)

et troisième et dernière cuisson
pour
« Géométrie parallèle éléphantesque »

Secrets de four 53 - sortie

Je tâtonne, je tâtonne mais un jour viendra peut être….

Secrets de four 52

Secrets de four 52 Et un cinquante deuxième four…
Et toujours
le même étonnement à la sortie
un plat à tarte
(ils me les cassent plus vite que je ne les remplace)
un plat à gratin (pour faire plaisir à Marie)
des essais de teinte et de relief sur magnets et pampilles
ainsi que
les premières naissances de ma collection
« Géométrie parallèle » dont je vous parlerai très prochainement ;
l’éléphant nécessitant un troisième passage au four et la pose de ses défenses…
le chat n’a pas encore toutes ses moustaches
quant au cochon…
il ronchonne son nom « Géométrie parallèle cochonne »
ne semble pas lui convenir 🙂

Secrets de four 52 - sortie