Séraphine – Séraphine Louis dite de Senlis par Martin Provost

Une avant première qui me donne envie de parler du film de Martin Provost (né en 1957 à Brest, Martin Provost , décide de se consacrer après quelques années en tant que comédien à l’écriture et à la réalisation.)
Un très beau film qui permet aux novices de se faire une idée de la vie de cette femme,Séraphine Louis dite de Senlis, peintre française méconnue au destin singulier magistralement incarnée par Yolande Moreau sous la mise en scène de Martin Provost.

L’actrice Yolande Moreau prend les traits de Séraphine de Senlis dans le film simplement intitulé Séraphine par Martin Provost.

Séraphine Louis dite de Senlis est née à Arsy en 1864. Alors qu’elle travaille comme femme de ménage à Senlis, Séraphine est découverte vers 1900 par le collectionneur Wilhelm Uhde qui soutient son œuvre. Séraphine de Senlis s’inspirait des images religieuses pour peindre à la bougie ses tableaux.
Mais en 1905, elle sombre dans la folie et passe les dernières années de sa vie dans un hôpital psychiatrique.
Séraphine meurt en 1942 dans la plus grande misère à l’hôpital de Clermont-de-l’Oise.

Le critique d’art Wilhelm Uhde fera connaître les naïfs.
Après avoir acquis de nombreuses œuvres de Rousseau, il organise en 1928 une exposition à la galerie des Quatre-Chemins, sous le nom de « peintres du Cœur-Sacré ».

Après avoir été gardienne de moutons, Séraphine Louis (1864-1942) devient femme de ménage à Senlis (Oise), où le hasard la met en présence de W. Uhde, chez qui elle travaille. Celui-ci, après avoir vu ses œuvres, l’encourage à persévérer.
Pour cette femme pieuse qui n’a jamais appris à peindre, les seules sources d’inspiration sont les vitraux de la cathédrale. Vivant dans un isolement quasi total, elle travaille à la lumière d’une bougie, devant une image de la Vierge. Ses tableaux répétent tous les mêmes motifs décoratifs : arabesques, feuilles-plumes, fleurs, fruits paradisiaques, ornés de cils, buissons ardents. Les motifs et les couleurs profondes traduisent les rêves et les extases de Séraphine qui perd la raison en 1930 et meurt douze ans plus tard misérablement dans un asile d’aliénés.

Richard Berry fête ses 58 ans

De son vrai nom Richard Benguigui , Richard Berry, né à Paris le 31 juillet 1950, fête aujourd’hui ses 58 ans.
Acteur, réalisateur, comédien et scénariste de cinéma français.
Il a été marié avec l’actrice anglaise Jessica Forde avec qui il a une fille actrice Joséphine Berry.
Il vit à Montmartre dans le 18e arrondissement de Paris
Grand collectionneur de montres, frère d’un sculpteur Philippe Berry qui avait épousé Josiane Balasko,
et généreux donateur en 2005 d’un de ses reins à sa sœur Marie atteinte d’une maladie génétique (syndrome d’Alport) (sujet du livre Le Don de soi), Richard Berry est sans conteste l’un des acteurs français les plus appréciés de sa génération.

Et en plus, il a un charme fou… Tout pour plaire !

Charlotte Gainsbourg fête ses 37 ans

Née à Londres, Angleterre le 21 juillet 1971, Charlotte Gainsbourg fête aujourd’hui ses 37 ans.

Fille de Serge Gainsbourg et de Jane Birkin.
On la découvre, en 1984, chuchotant ‘Lemon Incest’
en compagnie de Serge Gainsbourg.
Elle se tourne vers le cinéma où elle se fait un nom et
où plus tard elle rencontre son compagnon Yvan Attal.
Elle chante ponctuellement : entre génériques de films et duos.
En 2006, avec un album ‘5:55’ la très charmante et discrète Charlotte s’offre un retour en musique unanimement remarqué.

5:55 – Charlotte Gainsbourg – 5:55

Ailleurs, en Alsace, l’ aquathèque du plan d’eau de la Hardt est en fête avec Alain qui souffle ses 45 bougies…
A noter, hasard du calendrier, que c’est aussi la Saint Victor

Josiane Balasko fête ses 58 ans !

Josiane Balasko
Josiane Balasko (de son vrai nom Josiane Balasković), née le 15 avril 1950 à Paris issue d’une famille yougoslave, est une actrice, réalisatrice,scénariste, romancière, dialoguiste et costumière française.
Josiane Balasko est la fille Fernande et du père Ivan Blaskovic immigré de Croatie qui décède d’un cancer du poumon quand Josiane a 14 ans
À la mort de son père, la jeune Josiane sera élevée par sa mère et sa grand-mère.
Enfant, elle grandit dans une ambiance modeste dans le bar familial. Elle joue dans sa jeunesse des rôles d’anti sex symbol.
Avant de rejoindre Le Splendid ou cataloguée ‘petit boudin’ elle est cantonnée aux rôles de bonnes copines à problèmes, ou de mochetés de service, elle a participé aux cours de Tania Balachova.

Elle enchaîne les films à succès avec « Les bronzés », « Les bronzés font du ski » ou encore « Le père Noël est une ordure ».

Mais Josiane Balasko a envie d’autre chose.
Ainsi elle se lance dans la réalisation et sort son premier film en 1985 « Sac de nœuds ».
Elle poursuit plus tard avec « Ma vie est un enfer » puis « Gazon Maudit » qui remporte un vif succès.
N’abandonnant pas sa carrière d’actrice, elle obtient le césar de la meilleure actrice en 1989 pour sa prestation dans « Trop belle pour toi ».
On la verra par la suite dans « Une nuit d’ivresse » ou encore dans « absolument fabuleux ».
Elle nous montre une nouvelle facette de son jeu d’actrice dans « Cette femme là » de Guillaume Nicloux.

Membre des Enfoirés ( l’association caritative fondée par Coluche ), Josiane Balasko est particulièrement franche.