L’obésité n’épargne personne !

Pour des raisons religieuses
en Inde
des éléphants sont gardés dans les temples.
Ils prennent part aux cérémonies et festivals.

Que du bonheur, me direz vous…

Oui

sauf que
Les éléphants sont des animaux qui créent des liens sociaux extraordinaires avec leurs congénères, c’est leur mode de vie.

En isolant l’éléphant on rompt ces liens vitaux et occasionne
une des plus grandes formes de maltraitance que l’on peut avoir envers cette espèce dixit le Docteur AJT John Singh, ancien directeur du Wildlife Institute of India (Institut de la faune sauvage basé en Inde).

Dans la province de Tamil Nadu, presque tous ces éléphants sont en surpoids voir obèses.

Dans la nature, les éléphants peuvent parcourir des kilomètres par jour pour se nourrir et ils se nourrissent de plus de 200 variétés de plantes, de fruits, de racines et de branches.
En captivité les éléphants sont certes promenés quotidiennement mais sur un malheureux itinéraire bien trop court, leur régime est peu varié et les animaux à défaut d’autres activités mangent en continue.

Dans le temple de Madurai Meenakshi Amman au sud de l’Inde
Parvathi, une femelle éléphant âgée de 15 ans souffre de surpoids avec + de 500kg de plus qu’un éléphant du même âge bien portant.
l’éléphant souffre d’un manque d’activité physique et d’un régime alimentaire trop peu varié comme c’est le cas de tous les autres éléphants dans les temples.

Ces éléphants obèses seront donc mis au régime dans les temples indiens !

Piètre solution car pour Docteur AJT John Singh, la captivité de ces éléphants relève d’un « péché grave », et pense que la solution la moins préjudiciable serait pour plusieurs temples d’acheter ensemble des terrains offrant une couverture naturelle variée, des ressources d’eau et de nourriture et d’y conserver leurs éléphants entre les occasions festives.

A défaut de s’épanouir entre eux dans la nature, les éléphants se goinfrent, consolation comme une autre …..

3 réponses sur “L’obésité n’épargne personne !”

  1. coucou comme c’est désolant
    moi, ils me font trop de peine m^me si ils sont chouchoutés rien ne vaut leur espace naturel
    à courir, se nourrir seul comme le dit si bien le Docteur AJT John Singh
    merci pour ces reportages qui sont bien réels
    bisous
    Snady

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *