Poterie – Tournage d’hiver

En poterie, le tournage est une technique consistant à utiliser un tour, outil comprenant un plateau animé d’un mouvement rotatif, pour confectionner une poterie…pots
On prépare la terre (technique du bélier), puis on passe au tournage, une boule d’argile en rotation sur le tour est mise en forme par la simple pression des mains, il convient de centrer sa terre sur le plateau du tour de potier… (pour moi toute la difficulté…)
saladiersPuis de pratiquer l’ouverture de la terre en son milieu et de l’ élargir.
Ensuite
il ne reste plus qu’à monter la paroi
et faire la mise en forme.
Rien de bien compliqué…
saladier envers

Dans ces stages,
patiemment on vous explique, montre, corrige…
mais il est clair que des mains d’expert font des choses que les miennes n’entendent pas de la même façon… enfin pas encore !
Après un temps séchage pour que la pièce ait une certaine consistance, on passe au tournassage (technique de finition) et à ce stade on peut faire du garnissage (pose des anses, des goulots…).
On signe sa pièce, ça je le maîtrise bien…
On la laisse sécher avant passage au four.
Après, la phase de l’émaillage et avec des conseils , les résultats peuvent être magiques.
Pour l’ensemble, utilisation des mêmes couleurs d’émail, et suivant la technique de pose, les résultats bien que ressemblant sont très différent…
tournage 04 (hiver 2010)
Magie, magie….

tournage

jeux d'émailtournage_
Tous
les mardi après-midi,
je cours
tourner,
tournasser,
et
émailler…

Bien que cancre de « La classe »,
je rentre de temps à autre avec quelques pièces
dont je suis contente…

Il y a mieux,
sur,
mais c’est plus cher 🙂

Trop dissipée,
trop à l’écoute de tout ce qui se passe dans l’atelier,
je privilégie ce moment
au détriment
de
la concentration
qui me serait nécessaire
à une réelle progression

Et puis quoi que je fasse
je trouve toujours une utilisation à mes bêtises

tournage__
Vous aurez noté, j’espère que par rapport à mes premières pièces, je monte plus haut…
et oui, allez plus haut est un objectif, et … mine de rien, cela vient…
Il ne me reste plus qu’à tourner rond
tourner haut
et tourner beau…

P.S. : avec la cuisson, les pièces rétrécissent un petit peu 🙂

Cours de tournage / émaillage 02

bol envers Un vrai cadeau de Noël que ma récupération des pièces effectuées sous le regard de mon Maître P.bol endroit
Il n’y a pas à dire pour progresser il faut trouver la personne qui maîtrise et n’hésite pas à partager son savoir
Je vous laisse juger du résultat après une première initiation auprès de P.
tournage-_
tournage-__
Et moi qui ne suis qu’une élève très indisciplinée et peu appliquée avec que quelques heures de pratique, je vous laisse imaginer les travaux du Maître qui pratique depuis son plus jeune âge…

Voilà il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un joyeux Noël à vous tous qui prenez la peine de me rendre visite pour mon plus grand plaisir …
(j’étudie mes statistiques 🙂 )

Quant à moi, je vais patienter jusqu’à la reprise de mes cours avec P.
dans de nouveaux locaux….

Cours de tournage – premiers résultats !

Une fois par semaine,
je me rends chez mon Maître
(il adore que je l’appelle Maître… ! 🙂 )

Ce céramiste d’art hors pair qui non seulement a du génie mais en plus se donne la peine de transmettre son savoir…
C’est donc chez lui que naturellement je me suis inscrite pour des cours de tournage.
On y fait l’apprentissage des techniques du travail au tour et on est initié à l’émaillage haute température le tout dans une ambiance bon enfant.
Je n’ai pas besoin de préciser que je vis un moment superbe à chaque fois,
on met le tablier et on se lance
et j’en ressors la tête pleine de rêves, persuadée que je vais arriver un jour à faire des pièces qui montent, qui montent, qui montent…
Donc après quelques cours, je vous fais partager mes premiers résultats.



Le projet de ces quelques cours était le cylindre.
Il a fallu apprendre à centrer sa pièce, l’ouvrir, la creuser et la monter, ce qui n’est pas évident au départ, mais avec les conseils éclairés de cet artiste, même moi j’y suis arrivée !
Ensuite quand les pièces ont eu la consistance « cuir », mon Maître m’a enseigné le tournassage.
Il a cuit les pièces et…. j’ai pu émailler !
Et là j’ai choisi mes teintes, essayé des mélanges et couru la semaine d’après pour voir mes œuvres…
Bon j’ai pas encore les chevilles qui enflent, mais je suis contente…
Qui aurait cru qu’un jour je prendrai plaisir à m’assoir devant un tour !

Et vous qu’attendez vous pour courir prendre des cours de tours…